Starwax magazine

starwax magazine

archivesavril-2014

REPORT / MF DOOM LIVE <br/>14 MARS 2014@BATACLAN

REPORT / MF DOOM LIVE
14 MARS 2014@BATACLAN

Posté le



C’est reparti pour un tour de TGV, cette fois, en direction de Panam’ car ce soir, celui qui est l’un de mes rappeur-producteur préféré depuis quinze ans se produit au Bataclan : Mf Doom, de son vrai nom Daniel Dumile. Immanquable ! Après avoir passé dix années à écouter ses vinyles (Spécial Herbs, Viktor Vaughn, Madvillain le chef d’œuvre…) j’ai eu l’occasion tout de même de le voire plusieurs fois en 2012 : à La Villette Sonique, Marsattack à Marseille et à la Cannabis Cup d’ Amsterdam. Après l’avoir vu se produire trois fois, je suis toujours aussi excité à l’idée d’assister à une de ses performances. C’est, selon moi, un génie du rap alternatif ; il possède une voix et un flow surnaturels ainsi que des instrumentaux souvent complètement dingues qui inspirent de nombreux beatmakers et ne ressemblent à rien que je connaisse.

Nous y sommes donc, la première partie est assurée par Now Future qui propose un très bon Dj set scratché et bourré d’instrus de MF Doom. La salle malheureusement pas assez remplie (le prix de 35 euros est peut-être un peu excessif) réagit à la musique tout en se gavant des superbes images projetées à base d’extraits de vieux films de science-fictions des années 60 et 70, d’extraits de fantomas ou encore de Scoubidou. Je me régale de ce musique-vidéo mix tout en appréciant les effets d’un biscuit au cannabis avalé peu de temps avant. Il faut être à la hauteur de Doom, let’s trip !! C’est maintenant la pause et MF Doom, l’homme masqué, se fait attendre. On nous annonce que son petit retard est du à un contrôle de police… Mais il finit par arriver, en personne, accompagné de son microphone-backer habituel et d’un batteur. Le public est chaud et Doom nous fait plaisir, contrairement à ce que j’entends souvent : « ses concerts sont bidons ». C’est la quatrième fois et je n’ai jamais été déçu. Certes, c’est un peu court (comme beaucoup de concert de rap Us à Paris) mais au moins c’est intense et il y a un vrai lien entre lui et son public. Les titres défilent : « America’s most Blunted », « Rhinestone Cowboy » (en vidéo ci-dessous) et beaucoup d’autres sur ces instrus hors du temps. Des fans lui passent des joints d’herbe, il fume, il dédicace des disques, des billets de concerts, des lunettes, des tranches de jambon et c’est ça qui est bon ! Il offre même une paire de Clarks Original Mf Doom à un fan ! C’est vraiment un pur plaisir d’être présent à cette date parisienne et malgré la petite frustration de ne pas avoir deux, trois titres en plus, je suis juste content. De plus j’apprends qu’il sera à Nice début août avec les Pharcyde, Method Man et Redman ! J’y suis presque déjà : Doom, Doom, Doom. (Texte et photos par Laurent Cachet)

702-mfdoom-suite