Starwax magazine

starwax magazine

archivesmai-2016

DAPTONE FAIT SON FILM / KICKSTARTER

DAPTONE FAIT SON FILM / KICKSTARTER

Posté le

Le fameux label Daptone, enseigne indépendante de soul et de funk américain créée en 2001 par les musiciens Gabriel Roth et Neal Sugarman, nous gâte pour l’année 2016. Il sort une bande-annonce, ci-dessous, pour faire appel aux dons afin de financer un documentaire musical intitulé « Living On Soul », avec les artistes maison, engagés et authentiques.
 

 
En décembre 2014, Charles Bradley, Antibalas, The Budos Band et d’autres encore mettent le feu au plancher, pendant trois nuits consécutives, dans la grande salle de concert légendaire, le théâtre Apollo de Harlem. On retrouvera aussi le groupe de Sharon Jones, les Dap-Kings qui, pour l’anecdote, avaient été dérobés par Mark Ronson pour une partie de l’album et la tournée « Back To Black » de Amy Winehouse.  

 
  Le cinéaste Jeff Broadway (Our Vinyl Weighs A Tons / Stone Throw)  a filmé, avec l’aide de son partenaire Cory Bailey, les groupes du label Daptone pendant trois jours dans l’enceinte de ce lieu historique, dans le but de marquer au fer rouge l’histoire de la soul-funk du 21ème siècle.
  702_daptone02
702_daptone03
  À l’aide de six cameras, ils ont réussi à capturer la puissance des performances de l’écurie américaine. Les producteurs à l’initiative de ce beau projet essaient de terminer la postproduction. Ils ont donc lancé, sur la plateforme Kickstarter, une campagne afin de collecter les fonds nécessaires pour finir le film. Ils ont jusqu’au 15 juillet pour réunir la somme de 40 000 dollars nécessaire à la production de ce futur classique. Pour les participants les plus généreux de cette campagne, il y a des box sets, des goodies Daptone dédicacés, tests pressings offerts… Clique ici pour connaitre les récompenses.
 
  De plus découvrez ci-dessous un extrait de cette nuit fabuleuse avec le groupe Antibalas, choisi pour illustrer la comédie musicale « Fela ! ». Ecrit, dirigé et chorégraphié par Bill T. Jones, cet extrait est consacré au chanteur nigérian Fela Kuti.
 
  Par Dj Ness