Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesLivres

BJÖRK : ARCHIVES

BJÖRK : ARCHIVES

éditeurFlammarion

BJÖRK : ARCHIVES

2015 est résolument l’année du grand retour de Björk sur le devant de la scène. À tout juste 50 ans, l’artiste islandaise, adorée ou pas (il n’y a vraiment pas de juste milieu), parcourt le monde avec la tournée « Vulnicura », son dernier Lp acclamé. Malheureusement pour nous, toute sa tournée européenne est annulée ! 2015, une autre consécration pour la diva des glaces, celle d’être l’objet d’une exposition au MoMA de New York. Cela méritait bien un ouvrage de haute qualité conçu par le studio graphique parisien M/M sous la direction de Klaus Biesenbach (directeur et commissaire de l’expo du MoMA) et bien sûr en parfaite concertation avec l’intéressée. Ce coffret comporte 5 livres-cahiers richement illustrés (notamment des partitions de titres cultes comme « All Is Full Of Love », « Pagan Poetry » ou « Cover Me ») se déclinant ainsi :
I – Introduction par Klaus Biesenbach.
II – Au-delà du delta : les multiples courants de Björk par Alex Ross, critique musical au Times de NY qui se penche sur ses goûts et ses influences musicales.
III – Björk créatrice : Mythes de la créativité et de la création par Nicola Dibben professeur en musicologie à Sheffield pointant le génie créatif de Björk, considérant sa voix si distinctive comme un instrument à part entière lors de la composition de ses morceaux mais aussi l’imagerie très forte de son univers, celui du monde naturel et la position de la femme face à l’homme. Tout au long de sa discographie, particulièrement après la naissance de sa fille, Björk affirme son féminisme. Dibben précisant d’ailleurs que les ingés son sont les « accoucheurs » de ses projets créatifs.
IV – L’immense abysse ensoleillé du futur est là, juste à côté de nous par le philosophe Timothy Morton, une correspondance par mails interposés avec Björk de manière spontanée et ce n’est pas dénué d’humour d’ailleurs. Morton écrit « …Il me semble que tu autorises ta voix à être vulnérable, et ça devient extrêmement puissant, en fait : une vulnérabilité menaçante. Tu lui permets d’être elle-même, c’est à dire une entité physique, viscérale… » Björk lui répond entre autres « …mes paroles ressemblent plutôt à des panneaux indicateurs posés sur des humeurs musicales pour disons aller directement au ressenti. » Bien dit !
Enfin V – Les triomphes d’un cœur un voyage psychographique à travers les sept premiers albums de Björk par son compatriote poète et auteur Sjòn (on lui doit « Isobel », « Bachelorette » ou encore « Cosmogony »), un long poème tramé sur les univers décalés de ces sept albums illustrés par des photos de Michel Gondry, Chris Cunningham ou Spike Jonze, ces clippeurs de renom ! Au total trois cahiers de 16 pages, un de 24 pages et un de 120 pages ainsi qu’un poster composé de vignettes autocollantes sur les pochettes de l’impressionnante discographie de Björk. Il fallait bien ça pour ce jubilé ! Pour les fans certes mais aussi tout amoureux de l’art contemporain et de la musique non formatée. En librairie le 19 août 2015.

www.bjork.com

Par Dj Barney