Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

APHEX TWIN / SYRO

APHEX TWIN / SYRO

labelWarp

APHEX TWIN / SYRO

album

Syro est l’album qui fait jazzer par excellence. Tout le monde en parle même Télé 7 Jours, c’est dire… Quid du net, où les fans et ennemies de l’AFX s’affrontent par forums interposés. Richard D. James dit Aphex Twin et une bonne dizaine d’autres pseudos plus tard est encore un activiste de l’IDM qui, signé notamment chez Warp ou chez Rephlex qu’il a co-fondé, revient treize ans après son dernier album « Druqs ». Alors forcément ce nouvel Lp est scruté, ausculté sous toutes ses programmations et autres bleeps de circonstances. Si certains disent que cet album manque de rugosité, qu’il n’est pas aussi barré que « I Care Because You Do » (1995), d’autres apprécient au contraire l’esprit mélodique qui se dégage de la plupart des douze titres formant « Syro ». Ce qui frappe c’est cette consonance avec les productions qui firent connaître Aphex Twin comme les deux volumes « Selected Ambient Works ». Normal puisque grand nombre des morceaux composant « Syro » (« Minipops 67 (source field mix) », « Produkt 29 », « 4 Bit 9d Api+e+6 »…) sont des inédits de cette période proposée, ici, dans des versions différentes ou re-masterisées. A l’écoute de « 180db_ » on replonge avec délectation dans cette techno warpienne du début des années 90 (LFO, NoW) ou kick droit, nappes et broken beat huilés font toujours bon ménage. A souligner, quelques bribes vocales dans la langue de Molière (comme se fut le cas sur l’hymne « Window Licker » (1999) et la fameuse phrase, je cite : « j’ai offert des croquettes au chien » ) ! Si on a apprécié la série de maxis « Analord », on aime forcément « Patat4 (pineal mix) ». Alors que « s950tx16wasr10 (earth portal mix) » monte comme une jungle véloce et concassée. Cette oeuvre se clôt avec les douces notes de piano de « Aisatsana ». Alors soyons rassurés AFX fait toujours de l’AFX, de le bidouillerie électronique de haute voltige élevée au rang d’art sonore en somme. Un résultat qualitatif qui s’applique aussi bien au design des pochettes qu’aux vidéos officielles. Toujours incontournable ! Ecoute de l’album, disponible en Lp triple vinyles, en intégrale ci-dessous. (Dj Barney from Vernon)