Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

YEMI ALADE / MAMA AFRICA

YEMI ALADE / MAMA AFRICA

labelEffyzzie Music Group

YEMI ALADE / MAMA AFRICA

album

Si la France comme le Royaume-Uni ont largement contribué à l’essor des musiques africaines dans les années 80, la perception du public concerné reste pourtant datée. Souvent incluses dans le giron du rock voire du jazz, lesdites références font certes partie de l’Histoire mais ne correspondent en rien à la réalité du jour, aux mouvements qui font chalouper le continent du nord au sud, des faubourgs du Caire aux townships de Johannesburg. « Mama Africa », le deuxième album de la nouvelle star nigériane Yemi Alade confirme l’attitude.
Héritier d’un Fela lorsqu’il chantait l’émancipation culturelle avec « Lady », le journal de cette femme africaine exhale la modernité. Malicieuse, l’interprète pose sur les différentes pochettes, en habit traditionnel ou en robe de soirée, selon. La production est à l’aune, décomplexée. Elle superpose sons digitaux et percussions endiablées, auto-tune et guitares soukouss. Une formule évidente à l’écoute d’ « Ego », que Yemi Alade interprète avec le rappeur hip-life Sarkodie. Les invités sont nombreux. Certains comme P-Square ou Flavour cartonnent aujourd’hui, à Lagos comme dans les autres mégapoles locales. Une vision élargie que la chanteuse cultive au contact des Kenyans de Sauti Sol avec le puissant « Africa ». Les frénétiques « Tumbum », « Na Gode » ou « Do As I Do », titre supervisé par Dj Arafat, grand ordonnateur du style coupé-décalé, sont taillés de manière efficace pour la danse. Et l’incroyable « Koffi Anan » risque, lui, de plafonner au sommet des charts.



Par Vincent Caffiaux