Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

TAL NATIONAL / ZOY ZOY

TAL NATIONAL / ZOY ZOY

labelFatCat Records / Differ-Ant

TAL NATIONAL / ZOY ZOY

album

Contrairement au climat, les musiques du Sahel sont particulièrement fertiles. La carrière de Tinariwen est à ce titre exemplaire. Comme les alternatives technologiques, via la téléphonie mobile et Bluetooth, qui maillent cette partie de l’Afrique. En provenance du Niger, Tal National a marqué les esprits, il y a deux ans, avec Kanni. Parfait instantané des cultures locales, cet opus a notamment surpris par ses rythmes. Un tempo rapide, structuré en 12/8, qui fait le cachet de la formation. Enregistré à Niamey, dans des conditions particulièrement précaires par Jamie Carter, Zoy Zoy éprouve la formule.

445-tal-national

Brûlant comme l’harmattan, ce nouveau disque mêle musique fuji et guitares hypnotiques. Une transe évidente à l’écoute de « Farila ». Unique séquence (re)posée de l’album, « Claire » met en relief la voix, superbe. Alors que des plages comme « Koana » et « Sey Wata Gaya » déclenchent des séquences d’une intensité rare. Pas étonnant que ce répertoire soit autant prisé des musiciens occidentaux. On se souvient du travail de Dan Auerbach des Black Keys auprès de Bombino. Et de la fusion opérée par JuJu. Ainsi les rockers anglais de FatCat ont su dépasser le stade de l’étiquetage (un tic hexagonal) pour placer, une nouvelle fois, Tal National dans leur sillon. L’équilibre génère une dynamique puissante symbolisée par « Kodaje ». Trait d’union entre les démarches précitées, ce titre résume tout le génie du collectif nigérien.



Par Vincent Caffiaux