Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

V.A. : SHERWOOD AT THE CONTROLS / VOLUME 2 : 1985-1990

V.A. : SHERWOOD AT THE CONTROLS / VOLUME 2 : 1985-1990

labelOn U Sound

V.A. : SHERWOOD AT THE CONTROLS / VOLUME 2 : 1985-1990

album

Reconnu dans le milieu du reggae pour son approche artistique innovante, le producteur britannique Adrian Sherwood a débuté sa carrière à la fin des années 70, auprès de Prince Far I, ou avec des groupes comme African Head Charge (dont les premiers albums viennent d’être réédités en vinyle) et Singers & Players. Le deuxième tome de l’anthologie « Sherwood At The Controls » démarre au milieu des 80’s. Seize plages et quinze interprètes illustrent l’album. Fasciné par les sonorités industrielles comme par les musiques ethniques, Adrian Sherwood délivre une compilation de (re)mixes particulièrement éclectique. Elle atteste de l’incidence de son label, le mythique On U Sound, sur une partie de la scène rock alternative.

Si Ministry et Flux font chauffer les laminoirs avec les versions remaniées de « All Day » ou de « The Value Of Nothing », les Allemands de Pankow offrent, eux, une reprise désincarnée du « Girls and Boys » de Prince. Les collages sonores restent la marque de fabrique du studio anglais. C’est le cas de Mark Stewart, sans le Pop Group mais avec un « Hypnotized » soigneusement déconstruit. Ou bien encore de Tackhead, d’anciens membres des Furious Five de Grandmaster Flash et fidèles compagnons de route d’Adrian Sherwood. Inédites, les cinq plages reggae raviront notamment les fans du Dub Syndicate et du quelque peu oublié Bim Sherman. Pourtant les sommets de ce recueil sont « Television », en formule dance, par The Beatnigs et le remix du « Masimbabele 89 » de The Unknow Cases. Le texte virulent écrit par Michael Franti contracte ici un groove infectieux. Et les chœurs africains de la seconde formation soufflent de manière salvatrice sur les braises du punk. À (re)découvrir.

445-sherwood-va2

Par Vincent Caffiaux