Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

LUCAS SANTTANA / SOBRE NOITES E DIAS

LUCAS SANTTANA / SOBRE NOITES E DIAS

labelNo Format / Diginois

LUCAS SANTTANA / SOBRE NOITES E DIAS

album

Lucas Santtana incarne la nouvelle scène brésilienne. L’extrémité d’un mouvement underground où s’empilent, de manière jubilatoire, Dj’s, sound systems ou rockers. Une vague représentée par la compilation Daora. Disponible chez Mais Um Discos (interview de Lewis R., boss du label ici), l’anthologie brise les idées reçues quant aux rythmes brésiliens, encore trop souvent connotés bossa ou samba. Héritier du mouvement tropicaliste, le neveu de Tom Zé signe son nouvel album, Sobre Noites E Dias, sur le catalogue No Format. Une démarche éditoriale pertinente quand on connait la fonction de tête chercheuse remplie par le label parisien. Après deux disques marqués par le dub, le compositeur bahianais offre ici un sixième opus gorgé de mélodies.

« Let The Night Get High », la plage d’ouverture, met l’auditeur dans le bain grâce à ses sonorités synthé-pop. Cette liberté de ton est perceptible sur la plupart des titres. « Montanha Russa Sentimental » et ses arrangements subtils induisent une écoute assidue. La mise en son rappelle les remixes offerts précédemment par Lucas Santtana. L’homme structure ses compositions tel un architecte. Un sens du volume évident à l’écoute de « Mariazinha Morena Clara », de « Funk Dos Bromanticos » ou de « Diary Of A Bike », ode au vélo enregistré avec le Mc français Féfé. Les morceaux intimistes sont aussi intenses. Interprété avec l’actrice Fanny Ardant, « Human Time » et ses nappes ouatées offrent un songe fascinant. Ce pass est précieux. Il emporte loin des contingences matérielles. On en redemande.

Par Vincent Caffiaux