Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

KAANG / KAANG

KAANG / KAANG

label

KAANG / KAANG

album

Labelle, producteur électro réunionnais, et Hlasko, producteur et chanteur sud-africain, nourrissent dans leurs projets personnels la même curiosité pour les musiques originelles et leur lien au sacré. Ensemble, ils fondent Kaang, sorte de pont sonore entre la Réunion et Lesotho. C’est en 2013 que les deux artistes se rencontrent. Attiré par la singularité de Halsko, Labelle lui propose d’enregistrer une poignée de morceaux ensemble à Johannesburg dont « Néo » et « Lait sacré » qui figurent sur l’album « Ensemble » du Réunionnais. Les deux artistes semblent alors partager la même sensibilité et la même démarche artistique, l’envie d’une vraie création commune germe très rapidement. Le goût d’Hlasko pour la « musique bizarre » qu’écoutait sa mère, de Pink Floyd à Grace Jones, combiné à l’héritage traditionnel de Lesotho ont fait qu’il s’est très vite senti investi d’une mission : partager sa culture. Ce souci de transmission et de quête identitaire se perçoivent également dans la démarche de Labelle. En effet, depuis qu’il a mêlé les disques de son père à ses sets de Dj à Rennes (où il a grandi), l’artiste puise dans les rites ancestraux de son île d’origine pour concevoir un électro-maloya aérien.

445_kaang-hlasko-labelle-ep
Le résultat donne une véritable perle venue d’ailleurs, j’ai nommé Kaang. Les deux musiciens explorent ensemble la mythologie des Bushmen (ethnie ancestrale de l’Afrique australe) avec une poésie presque magique. Dès la première écoute, une puissante émotion se dégage, un je-ne-sais-quoi aussi bouleversant que rassurant. Composé de six titres, l’Ep débute sur un « Kaang » atmosphérique où l’on découvre cette voix d’une pureté envoutante. « Travel », titre parfaitement baptisé, nous envoie voguer vers des contrés lointaines. Comme un souffle primitif, « Mystic Python » nous emmène au plus près de nos ancêtres dont on sentirait presque le coeur battre à l’unisson ; est-ce lui qu’on entend sur « Ju’hoansi » ? L’Ep se termine délicatement sur « Sangoma », chanson écrite et interprétée par Hasawa (présent aussi sur l’album « Ensemble »). « Kaang » est un Ep d’une rare beauté. Le duo a puisé un maximum de sonorités, de rythmes et de mélodies des musiques traditionnelles qui, mélangées à des sonorités plus actuelles, offrent un résultat tout simplement ensorcelant. « Kaang » est disponible depuis le 25 mai 2015 sur le label rennais Eumolpe Records.

Par Enya Quéméner