Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

HOWIE LEE / BIRDY ISLAND

HOWIE LEE / BIRDY ISLAND

labelMais Um Discos

HOWIE LEE / BIRDY ISLAND

album

Partagées entre les rééditions de la connexion Makoto Kubota et les canevas sonores d’Anchorsong, les productions en provenance d’Extrême-Orient sont aujourd’hui complétées par le nouvel album du Chinois Howie Lee. Signé chez Mais Um Discos, l’enseigne britannique dirigée par Lewis Robinson (Lucas Santtana, Minyo Crusaders …), « Birdy Island » révèle huit titres courts mais particulièrement subtils. Variations sur l’insularité et sur une pensée locale comme le taoïsme, ce nouveau disque du beatmaker pékinois agrège différents collages sonores. Cas d’école, la plage titulaire mixe ainsi nappes synthétiques, percussions traditionnelles et chœurs élégiaques. « The Door Of Aspiration » affirme une certaine dimension mystique. Et le magnétique « Feather Signifier » instaure un climat cinématographique des plus denses. Marqué par le punk (pour le moins l’esprit DIY) et par le hip-hop (il a notamment remixé le fumant Snoop Lion), Howie Lee a gardé, de ces différentes périodes ou expériences, une grande liberté de ton. Une touche créative perceptible avec « Island Birdy », une échappée musicale à la croisée de la performance ou de l’ambient et point d’orgue d’un album franchement novateur. Comme souvent avec le label Mais Um Discos, l’édition vinyle est soignée. Elle est illustrée par une splendide pochette signée Coldass.

Vincent Caffiaux / Photo : Ash Lin

445-HowieLee-pic-AshLin