Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

dDamage / Aéroplanes

dDamage / Aéroplanes

labelAscetic Music / Module - 2010.

http://www.youtube.com/watch?v=2UB0uhZz42A

dDamage / Aéroplanes

albumdDamage / Aéroplanes

dDamage est sans aucun doute l‘entité la plus atypique de la scène électro française. Inclassables, imprévisibles, ingérables, les frères Hanak sont célèbres pour des prestations live mêlant furieusement noise, électro, esprit punk et attitude crypto-gangsta. Une machine à l’efficacité implacable mais aux influences tellement diverses qu’elle peinait, jusqu’à présent, à trouver transposition à sa juste mesure dans un format album. « Radio Ape » ou « Shimmy Shimmy Blade » avaient beau contenir leur lot de réussites et parvenir à transcrire la violence des concerts du duo, la comparaison tournait forcément à leur désavantage, la perte de spontanéité de la scène n’étant pas totalement compensée par les opportunités offertes par le studio. « Aéroplanes » change totalement la donne. Si à première vue il marque un virage quasi pop et (oserais-je dire) apaisé pour un groupe habitué aux sonorités les plus extrêmes, ce nouvel album est surtout l’occasion de condenser l’ensemble de ses influences grâce à une liste interminable de guests issus aussi bien de l’électro ou du hip-hop que du rock: Jon Spencer, Tim Simenon (Bomb the Bass), Mochipet, Radioinactive, Tes, Crunc Tesla, Stuntman 5, Angil ou Krazy Baldhead entres autres… Une profusion qui, loin de dénaturer l’essence même de la musique de dDamage, abouti au contraire à leur disque le plus cohérent à ce jour, constant sur toute sa longueur et taillé pour être dores et déjà l’un des mètres étalon de cette année 2010 en matière de musique électronique hexagonale.

http://www.youtube.com/watch?v=2UB0uhZz42A