Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

KEZIAH JONES / <br/> CAPTAIN RUGGED

KEZIAH JONES /
CAPTAIN RUGGED

labelBecause music

KEZIAH JONES /
CAPTAIN RUGGED

album

Le vinyle du nouveau Keziah Jones arrive par la poste, fait un tour de platine et un sentiment mitigé m’envahit. Le roi du blufunk revient avec un album concept basé sur son alter ego le « Captain Rugged » (coriace) qui vient remettre de l’ordre dans la ville de Lagos où vit l’artiste… Le premier super héros africain ? Cela m’incite à remettre la side A sur ma bonne vieille Schneider et cette seconde écoute me fait apprécier les arrangements léchés du single « Afronewave », du sombre « Hypothetical » où encore du très aérien « Lunar » sur lequel on retrouve bien l’ambiance des albums « Black Orpheus » (2003 – surement mon préféré) et « Nigerian Wood » (2008). Le style unique du Nigerian habite chaque morceau et on a une petite impression de « déjà vu », mais l’ensemble s’écoute avec plaisir. Les titres s’enchainent comme la B.O du film de ce héros musical hors normes qu’il serait trop facile d’essayer de caser dans l’afrobeat. Keziah Jones, c’est avant tout un sens du rythme, des mélodies au service d’un chant grave ou haut perché, mystérieux, presque sacré… La side B commence par des titres entraînants avec « Memory » puis « Rugged » et le groove de « + The Free », le planant « Laughter », avant de finir sur le titre afro-roots « Praise » qui vient clore cette aventure sur une note d’espoir et de légèreté. On se le repasse ? (Tanguy You)