Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

JUAN ATKINS & MORITZ VON OSWALD PRESENT BORDERLAND / TRANSPORT

JUAN ATKINS & MORITZ VON OSWALD PRESENT BORDERLAND / TRANSPORT

labelTresor

JUAN ATKINS & MORITZ VON OSWALD PRESENT BORDERLAND / TRANSPORT

album

Que dire ? Que l’on est face à deux légendes ? Sur un label mythique ? Oui et plus encore. Juan Atkins, depuis 35 ans, est un acteur majeur (pour ne pas dire fondateur) de la techno made in Detroit avec Model 500, Infiniti ou Cybotron. Moritz Von Oswald est le chantre du dub techno made in Germany sous le nom de Maurizio, Basic Channel, Rhythm & Sound… Quant au label berlinois Tresor, son catalogue fait pâlir n’importe quelle maison de disques d’obédience électronique. Bref l’équation est parfaite pour ce deuxième opus du projet Borderland. « Transport » se décline en six tracks, plus une boucle infinie en conclusion (D2), sur un double Lp. L’ouverture, via le titre éponyme, nous plonge dans un dub techno vraiment hypnotique rappelant l’intro de « Acid Eiffel » de Choice. « Lightyears », plus up tempo, est le pont parfait entre Detroit et des claviers kraftwerkiens, tout comme « Riod », aux nappes 90′s un chouïa trancy sur dix minutes. Alors que « Odyssey » ralentit sérieusement le beat avec une couleur ambient deep plutôt sombre. « 2600 » ce sont 6 min 44 s d’un acid dub ultra-jouissif ! Mais le joyau semble être « Zeolites », s’étirant sur 10 min 31 s riches en atmosphères, sur un kick métronomique, ponctué de jolies envolées célestes. Comment pourrait-on être insensible à ce son et se prétendre amateur d’électronique ?!? Album techno écrit par deux légendes sur un label mythique ! L’album 2016 pour mes oreilles.



Par Dj Barney