Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

ACID ARAB / JDID

ACID ARAB / JDID

labelCrammed Discs

ACID ARAB / JDID

album

Apparu au début de la décennie, Acid Arab s’est rapidement imposé comme chef de file de la scène électro-orientale. Intitulé « Jdid », soit neuf en arabe, le deuxième opus du collectif conforte l’axe culturel Detroit-Alger. Un lien évident à l’écoute des fédérateurs « Club DZ » et « Ras El Ain » ou de l’hypnotique « Staifia ». Comme souvent avec la formation, les invités sont nombreux. Ils enrichissent les kicks, boucles et bordées de claviers. Déjà entendu sur « Musique de France », le premier album du groupe, l’Oranais Sofiane Saidi chante les amours contrariés via un hommage à l’immense Cheikha Remitti. Les Filles de Illighadad irisent l’enregistrement de psalmodies touaregs dont elles ont le secret. Et Cem Yildiz croise le catalogue new wave de Mute avec le répertoire turc. Si « Rajel » délivre une composition d’excellente facture avec le prisé Ammar 808, la palme de l’audace revient toutefois à « Électrique Yarghol », d’après cette flûte traditionnelle composée d’un double biseau. Spécialiste du genre, le Jordanien Hassan Minawi confronte ici cet instrument ancestral aux beats futuristes da la formation hexagonale, générant au passage une transe aride mais fascinante. Chaudement conseillé par Star Wax. Sortie le 18 octobre 2019.

Par Vincent Caffiaux / Photo par Philippe Levy

445-acidarab