Starwax magazine

starwax magazine

PLAYLIST SPECIALE EST ENSEMBLE

Posté le
Qui dit numéro de Star Wax thématique dit également une playlist SoundCloud avec le même thème. A l’occasion du Star Wax PDF 60 – spécial Est Ensemble – voici donc trente titres de beatmakers, Mcs ou en provenance de labels installés sur le territoire d’Est Ensemble comme Akuphone Records de Bagnolet ou Bord Bad de Romainville… Évidemment elle n’a pas la prétention d’être exhaustive puisque la sélection se limite aux pages de SoundCloud… Et même si certains artistes comme Rone ou Mad Rey de Red Lebanese ont déménagé leurs studios dans d’autres villes nous les avons tout de même playlisté ! Sinon parmi nos réjouissantes découvertes il y a Beus Bengal de Pantin, Clément Bazin du Pré-Saint-Gervais, Dame Civil de Noisy, Saïsama de Montreuil ou encore Souli de Bobigny. Pour finir spécial big up à Soklak, Swift Guad, Noise Zion Records, Q-Sounds Recordinds, Amadeo85, Demolisha Deejay, Dj Low Cut et R.I.P à Azrock !

Par Invisibl Journalist

702-sw-playlist-e-e-anim
StarWax mag. France · speciale Est Ensemble



HOMMAGE A BATSH / ERNESTO NOVO IS PAINTING BATSH

Posté le
Toujours disponible en papier et gratuitement le numéro 60 de Star Wax marque le quinzième anniversaire du magazine. Et sa couverture rend hommage au graffeur Batsh, un activiste décédé le 12 octobre 2020 à 45 ans. En plus de l’interview de NJ en mémoire à Batsh – cliquez ici pour télécharger le Pdf #60 – nous avons produit un film (player ci-dessous) Star Wax a produit un film (player ci-dessous) révélant le processus de création du portrait de Batsh réalisé par Ernesto Novo. Une peinture qui, riche de lumière, illustre la une de cette édition singulière.
C’est également un numéro spécial car il est focalisé sur les artistes d’Est Ensemble, communauté d’agglomération ou l’asso Compos-it qui édite Star Wax siège depuis sa création. Un territoire qui accueillait le festival Hip Hop Dome à l’initiative de NJ et Batsh …

Par Invisibl Journalist

001_032_SW60_INT


MONSIEUR DOUMANI / PISSOURIN

Posté le
Carrefour plusieurs fois millénaire, le bassin méditerranéen intègre de nombreux répertoires comme les chants polyphoniques corses et sardes, la tarentelle ou, sur la façade nord-africaine, le registre arabo-andalou. Originaire de Chypre, Monsieur Doumani étoffe, de son côté, l’offre musicale de langue grecque, un panorama culturel encore trop souvent résumé à l’unique même si passionnant rébétiko. Edité chez les explorateurs de Glitterbeat, le trio insulaire impressionne avec « Pissourin », un quatrième album consacré à la nuit et à sa mythologie. Mix de folklore local, d’influences turques (un trait d’union proverbial pour une île partiellement annexée par Ankara) ou de rock, ce nouvel opus frappe surtout par sa dimension habitée. Un rendu confondant quand on sait que le groupe est exclusivement composé d’un guitariste, d’un tromboniste et d’un chanteur également joueur de tzouras… Marqués par une approche musicale inédite (pour résumer chaque instrument est percussif et mélodique…), les neuf titres ici alignés sonnent souvent de manière flamboyante. Un constat perceptible avec « Tiritichtas » et ses riffs orientaux ; via « Kalikandjari » dont la scansion renouvelle l’art du slam ; ou bien encore avec « Koukkoufkiaos » et sa trame à faire pâlir d’envie nombre d’acteurs du revival psychédélique… Conseillé aux amateurs de transes sonores, Monsieur Doumani est naturellement édité sous forme de microsillon avec pochette évocatrice et livret étoffé. Chaudement conseillé !

Vincent Caffiaux / Photo par Michalis Demetriades

445-monsieur-doumani