Starwax magazine

starwax magazine

newsjanvier-2018

UZUL / INTERVIEW & EXCLUSIF SWM41 PODCAST

UZUL / INTERVIEW & EXCLUSIF SWM41 PODCAST

Posté le

Après un premier side project en 2007, l’homme derrière les machines de Kaly Live Dub démultiplie les sorties en solo sur divers labels européens. En parallèle Uzul fonde Hybrid Sound system. Attiré par de nombreux genres musicaux il produit 4GetMeNot à l’esthétique techno et uk bass. Puis, plus récemment, la formation hip-hop noise : Uzulprod. En ce début d’année 2018, la carrière du producteur prend encore une énième direction en sortant le 8 janvier « Panorama ». Son neuvième Ep solo qui a la particularité d’être sa première sortie en autoproduction. L’ascension de notre insatiable frenchy continue puisqu’il annonce déjà un deuxième Ep, cette fois signé sur un label Américain. Autant de titres annonciateurs d’un nouveau live en solo. Pour l’occasion Uzul nous offre un Dj set exclusif (player ci-dessous) puis, a répondu à nos questions.


Depuis quand fais-tu des Dj sets ? Ta manière de les réaliser a-t-elle évoluée depuis les débuts ?
Je pratique le Dj set depuis environ dix ans, initialement j’ai débuté en Live Machine dans les années 2000, puis le Djing m’a intéressé, j’ai commencé à mixer en vinyles. Mais c’était plus de la sélection 100% dub. Puis je me suis intéressé aux contrôleurs midi, finalement plus proches de ma vision live avec leurs effets et autres modulateurs.

Quelle était ton intention lorsque tu as produit ce set exclusif pour Star Wax ? (stream ci-dessous)
Mon intention à la conception de ce set, est de présenter plusieurs tracks de mon nouvel Ep « Panorama ». Mixés avec des titres d’autres artistes que j’apprécie ça donne un set trap hip-hop assez personnel ! Habituellement mes sets sont réellement plus axés sur de la musique pour le dancefloor mais ce Dj set est plus cool, plus à écouter à la maison.


Achètes-tu des vinyles ou es-tu 100% digital ?
J’achète encore des vinyles, mais c’est plus pour ma collection personnelle et donc pas dans les esthétiques que je mixe habituellement. Le dernier que j’ai acheté est « The Ethiopian Urban Modern Music ».

Qu’est-ce qui différencie ton dernier album « Continental Drifts » de ton nouvel Ep Panorama ?
Et bien la différence est déjà dans le choix des esthétiques musicales. Pour le Lp « Continental drifts » je me suis consacré au hip-hop noise et à la musique ethno électro. Et pour le Ep « Panorama » je suis plus sur des esthétiques hip-hop trap. Puis au niveau de l’ambiance générale, « Continental Drifts » est beaucoup plus sombre, expérimental et plus organique. Même si l’ambiance de « Panorama » est aussi un peu obscure, l’atmosphère reste plus optimiste et légère, l’ensemble du Ep est plus entraînant. Il touche à la culture hip-hop trap mais aussi à la culture dub et drum & bass. En gros avec cet Ep et mon nouveau live, c’est une proposition réellement plus dancefloor. C’est un ensemble qui donne envie de se déhancher jusqu’au bout de la nuit !

Quels instruments et machines as-tu utilisé pour produire « Panorama » ?
Pour composer « Panorama », j’ai utilisé le logiciel Ableton Live avec plusieurs contrôleurs midi qui composent mon live. Puis pour le mixage, plus particulièrement pour les effets, j’ai utilisé une console ainsi que des effets analogiques du type echo, filtre et reverb.

Cet Ep est-il annonciateur d’un Lp ?
Tout d’abord cet Ep est annonciateur de mon retour sur scène en solo en live, mais il est vrai que je travaille sur un Lp. Il devrait voir le jour en 2018, mais je vais garder le secret pour l’instant.

Pourquoi ne trouvons-nous pas encore « Panorama » Ep en stream on line ? (Vidéo teaser ci-dessous)
L’Ep n’est pas disponible en streaming pour le moment pour garder un peu de suspens, mais « Panorama » sera disponible sur ma page ici, à partir de lundi 08 Janvier, aujourd’hui ! Et ci-dessous. Puis le premier titre single « Sorrow » sera aussi disponible en libre téléchargement sur le site de MalLabel Music et sur Youtube. Enfin, durant la semaine de la sortie, l’Ep sera dispo en streaming sur ma page Soundcloud.


Pour tes sorties en France tu as décidé d’opérer en auto-production. Tu as donc créé ton label, pourquoi ?
Travaillant depuis des années sur des nouveaux courants esthétiques musicaux, j’ai souvent fait appel à des labels étrangers pour sortir ma musique. Quand j’ai commencé à produire du dubstep, il n’y avait pas de labels français de dubstep. Ayant sorti à cette époque le premier album d’Uzulprod sur Expressillon (en 2007, Ndlr), nous avions décidé avec le visionnaire label, Reno, de sortir l’Ep « Under Pressur 1 » sur son sous label Dub technic. En 2009 c’est l’un des tous premiers vinyles de dubstep français. Le titre « Rumble Inna Station » a été remixé par l’enfant prodige anglais Skream. Par la suite, j’ai travaillé avec le label anglais Future Followers, puis au moment de l’explosion du Dubstep je me suis intéressé au Trap. Et là toujours pas de labels français sur cette esthétique, donc je me suis tourné naturellement vers un label américain MalLabel Music. Donc récemment j’ai décidé de défendre moi-même en France mon projet et ses valeurs avant-gardistes. L’année dernière j’ai lancé avec des amis le label Arachnids music avec lequel nous avons sorti « Continental Drifts », le dernier et deuxième album d’Uzulprod, en collaboration avec Hammerbass records. Pour l’Ep « Panorama », j’avais envie de le sortir seul, pour avoir plus de proximité avec le public et les acteurs culturels français. Comme on dit, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, DIY….

Finies les collabs avec Jfx, I.o.t, Expressillon, Dub Technic en France ?
Concernant le label Jfx, je n’ai jamais sorti de disque sous le nom d’Uzul chez eux, mais plus ceux de Kaly Live Dub. Pour I.o.t, qui sait, peut-être dans le futur, mais rien au programme aujourd’hui. Enfin, malheureusement, pour Expressillon et Dubtechnic, le patron et ami Reno nous a quitté récemment. Et donc les activités de ces labels ont cessé. Paix à son âme.

Et tes aventures avec Kaly Live Dub sont-elles finies ?
Kaly Live Dub, est un groupe vieux de vingt ans, les musiciens avaient besoin de se ressourcer après avoir sorti sept albums. Donc le groupe fait pour le moment un break. Mais l’idée de reprise reste dans tous les esprits. Affaire à suivre…

702_uzul
Sinon je t’ai vu en live avec Groove Sparkz… Pourquoi du scratch ? Et comment l’as-tu rencontré ?
Concernant la collaboration avec Groove Sparkz, c’est lors de la conception de l’album « Continental Drifts ». Il prenait vraiment un virage hip-hop, et je me suis dit qu’il était bien d’avoir dans certains titres toutes les composantes de ce style. Donc la présence de scratchs devint comme une évidence. Groove Sparkz étant un ami proche, je lui ai proposé de participer au projet. Puis, au fil du temps, nous avons décidé ensemble qu’il allait rejoindre le groupe Uzulprod sur scène. Challenge qu’il relève avec brio depuis.

Tu sembles bien aimer l’exercice de remix, pourquoi ? Parle-nous de ceux que tu as faits en 2017 ?
C’est vrai que le remix est une figure de style que j’aime pratiquer depuis de longues années. Souvent parmi ceux qui aimaient réfléchir aux structures des titres et aux arrangements au moment de la composition des albums de Kalylivedub, le remixage était pour moi comme une évidence. Recomposer des titres, c’est un peu comme faire du dub ! J’ai travaillé ces derniers temps sur un remix de Dubmatix (Usa) Fedayi Pacha (Fr) ainsi que pour les Teldem community (Fr). Et j’ai plusieurs remixes en cours qui ne devraient pas tarder à sortir.

Uzul n’a jamais pensé à collaborer avec Usul ?
L’idée pourrait être drôle, car le monde des jeux vidéo et de la musique sont étroitement liés. On retrouve facilement nos deux profils référencés parallèlement sur internet. Le projet pourrait être surprenant, comme si Paul Atréides rencontrait son clone pour un nouveau chapitre de Dune.

Pour finir, un sujet ou un dernier mot à évoquer ?
Pour conclure j’invite tous les lecteurs de Star wax et aussi tous les internautes, à venir découvrir « Panorama » Ep ici. Et pourquoi ne pas l’acheter étant donné le prix dérisoire qu’il va coûter ? Je les invite aussi à suivre mes activités sur mon web site Uzulblog.wordpress.com. Le mois de février sera aussi enrichi d’une nouvelle sortie ! Enfin et surtout, si une date près de chez vous est annoncée, venez apprécier le live d’Uzul sur scène !

Par Supa Cosh…

STAR WAX MIX 41 // TRACK LIST
01- Uzul Feat. Oddateee « Hang man »
02- Shades « Unholy »
03- Laurent Garnier « Revenge of the lol Cat »
04- Dub Phizix and Skeptical Feat. Strategy « Marka »
05- Mélé « D.M.X »
06- Apache Feat. Panther & Odalisk « No Twerk »
07- Dj Comrade Feat. Mc doriva « Ratatata » remix
08- Gucci Mane « Quiet » Taste Tester remix
09- Flosstradamus & Dj Sliink « Test me »
10- Uzul « Tribal Shuffle »
11- Dirty Audio & Loudpvck « Buck »
12- OutKast « Bomb baghdad » David Strafer remix
13- Bro safari « Burn the Block »
14- M.I.A « Yala » Bro safari & Valentino Khan remix
15- Detzky & Swift key « Horror House vs Geeky Playtime »
16- Bass Nectar « Superstylin’ Smashup »
17- Roguestar « The calling »
18- Hubwar « Wanna be »
19- J Kenzo « No man Land »
20- Valentino Khan « Autograph »
21- Gwann, Loud g & Yoduh « Drug in the Club »
22- Loudpvck « Becky »
23- Uzul Feat. Dashia Nicole « Sorrow »