Starwax magazine

starwax magazine

archivesseptembre-2018

US Vs FR Vs DE / LA ROUTE DU ROCK 2018 REPORT

US Vs FR Vs DE / LA ROUTE DU ROCK 2018 REPORT

Posté le

Un énième acronyme ?
C’est vite pensé. Il s’agit là d’évoquer les lettres de noblesse ayant comme points d’encrage ces lettres de l’alphabet.

L’histoire commence en 1877 en France par l’exposé d’un certain Charles Cros à l’Académie des Sciences. Peut-être faudrait-il écrire « incertain », celui-ci ayant manqué de précaution. Il exposa son idée, son invention : le phonographe. Faute de moyens financiers, il ne pu concevoir ne serait-ce qu’un prototype. L’Américain Thomas Edison, présent lors de la description du process, lui ravira l’invention en déposant le brevet en France, instaurant les prémices de la machine à diffuser le son. Nous sommes à l’aube de l’ère du disque.

US : one point.
FR : zero point.
Ou l’inverse. À vous de voir.


Manque alors la matière. On doit la naissance de celle-ci à un Allemand du nom d’Émile Berliner : l’ingénieur inventa les disques horizontaux, signés « La Voix de son Maître ».
L’industrie musicale est née en 1888. De nombreux artistes pourront sceller et faire graver leurs œuvres.

DE : one point.

1888 – 2018 : cent trente années, cent trente ans de vie. Le disque vinyle était, est et sera la matière indéniablement liée à la musique, c’est incontestable, irrécusable, irréfutable, indubitable.

Il est un disque qui était, est et demeurera immanquable, incontournable, pour lequel certains auditeurs sont incollables, imperturbables à son écoute : « Horses » par Patti Smith (photo ci-dessous). L’icône est venue interpréter à la mi-août certains de ses titres lors de La Route du Rock 2018, événement musical près de Saint-Malo en Bretagne. La musicienne brandit elle-même la fameuse pochette composée par son ami Robert Mapplethorpe, d’une simplicité ô combien remarquable.

702_routedurock2018-Patti-Smith
Indémodable parce que classique parmi les classiques. Surtout et essentiellement parce que ce que protège la pochette est fort, fédérateur et beau. Patti Smith et ses musiciens ont envoûté le public, au-delà de cette ode aux peuples, à la paix scandée, aux hommages à Aretha Franklin et Kofi Annan. Évidence ? Hyperbole ? Parce que rare sur scène, que de vivre cet instant ajoute au sérieux de l’instant. Ne nous privons pas de dire que Patti Smith et ses chansons sont d’une magnifique puissance émotionnelle.

US : one point.

La route de la techno
Telle est l’appellation que pourrait brandir le festival en ce samedi dans la nuit.
La scène voit une artiste fouler son plancher d’un pas assuré. Elle n’a pas de quoi frémir, cette artiste. Il n’a pas de quoi faiblir, ce plancher. En effet, il s’agit d’une artiste phare de la musique de synthèse, qui œuvre depuis vingt-cinq années outre-Rhin, qui bouscule, qui fouille, qui soutient, qui embellit, qui polit, qui anoblit.
Ellen Allien (photo ci-dessous) insuffle avec pugnacité sa créativité, ses œuvres, son adoration pour la techno, avec énergie, constance et fulgurance. Son label BPitch Control accueille en son sein de très belles signatures. Nul besoin ici d’en faire la liste, la musique étant affaire d’émotions tant personnelles. Laissez-vous immerger dans son répertoire et son écurie.

702_routedurock2018-EllenAllien


Le début de son set accueille les auditeurs par un amoncellement d’effets syncopés, de variations électro, de bruitages froids. Cela interpelle. L’approche n’est pas facile, et c’est tant mieux. La difficulté est un exercice dans lequel excelle Ellen Allien. Il faut s’accrocher pendant l’introduction. Il y a du sens, il y a de la logique, et tant de technique. L’artiste a campé le décor de façon très gracile et méticuleuse. De cette phase d’écoute va émerger délicatement une once de rythme plus cyclique, ce qui deviendra addictif. Ce rythme vient de loin, mais qui sait l’ouïr entre dans l’ère de la danse. Une puissance à la fois mélodique, mécanique, industrielle, tellement fluide et ascensionnelle, voilà ce qu’Ellen Allien a exprimé, une fois encore, lors de son set. L’artiste vit sa musique. Que c’est agréable de la regarder exprimer son ressenti ! Parce qu’elle vit la musique. La classe !

DE : 1 point.

702_routedurock2018-Veronica-Vasicka
Et cette nuit se conclura par une prestation percutante : Veronica Vasicka. Aux commandes de ses machines, en photo ci-dessus, l’artiste américaine a proposé un live évolutif : d’une électro contemplative vers une techno percussive. Ceci avec des cycles assez courts, l’artiste étant très inspirée. De quoi danser, danser, danser. Et en demander encore au clap de fin.

US : 1 point.

BILAN
US : 2 points.
DE : 2 points.
FR : 3 points.
Mention spéciale aux organisateurs et aux bénévoles, pour la réussite de cette belle messe.

L’acronyme (en apparence) du titre n’est-il pas inconcevable (le VS, abréviation de versus signifiant contre, opposé à) ?

La Route du Rock 2018 et les trois femmes sus-citées ont exprimé de différentes façons et avec maestria le passé, le présent, le futur du vinyle, la puissance de la musique sur les publics et l’absence de frontières.

US W/ DE W/ FR, c’est tellement plus louable et honorable, n’est-ce pas ?
(W/ = With = avec)


Par Ambidextre / Photos Nicolas-Joubard