Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

TORN HAWK /<br/>  LET’S CRY AND DO PUSHUPS AT THE SAME TIME

TORN HAWK /
LET’S CRY AND DO PUSHUPS AT THE SAME TIME

labelMexican Summer

TORN HAWK /
LET’S CRY AND DO PUSHUPS AT THE SAME TIME

album

Torn Hawk, Luke Wyatt à la ville, a déjà sorti auparavant des disques sur des labels US dédiés à l’underground bruitiste comme L.I.E.S. ou Not Not Fun. Désormais chez Mexican Summer (Arp, Pete Swanson, Slava…), il persiste dans son entreprise de dynamitage en règle des canons esthétiques du tout venant électronique à coups de guitares, de boîtes à rythmes, de synthétiseurs et de samples. Le communiqué de presse évoque, à propos de ce nouvel album, Manuel Göttsching. La répétition de motifs de guitare alliée au recours permanent à la distorsion peut rappeler le fameux « E2-E4″ de ce dernier. S’il s’appuie sur une assise break beats et un mille feuille sonore digne des pionniers du shoegaze, Torn Hawk distille, tout au long de ces huit titres, des mélodies à même d’émouvoir le plus rétif à la beauté des nerds amateurs de bidouillages complexes. Chacune de ces chansons, puisqu’il convient de les appeler ainsi, recèle de trésors d’inventivité qui permettent à son auteur de se démarquer de ses confrères. Loin des exercices stériles et sans grand intérêt d’empilages de sons qui découlent malheureusement souvent d’un tel parti pris de départ, « Let’s Cry And Do Pushups At The Same Time » enchante par sa fausse simplicité pop et sa richesse mélodique qui pourrait le situer quelque part entre la production de son voisin de label Napolian et le « Endless Summer » de Fennesz.

Par Julien Vuillet.