Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

V.A. THE LOST MAESTROS COLLECTION

V.A. THE LOST MAESTROS COLLECTION

label

V.A. THE LOST MAESTROS COLLECTION

album

Dure mission de résumer en si peu de caractères une compilation de 16 titres aussi riches en histoire. Il faut retenir que le Mandé, région située en Afrique de l’Ouest, est le principal berceau de la communauté mandingue. Ici les sillons rendent hommage aux instruments majoritairement percussifs, à cordes, et bien sûr aux messages chantés en mode griotique. Les artistes ont tous un background musical certain, qu’ils soient des pionniers de la musique mandingue ou des représentants de la jeunesse post-indépendante du Mali. Ces enregistrements, à l’initiative du label malien Mieruba, ont été réalisés entre 2010 et 2016. Les titres les plus convainquants sont ceux qui s’affranchissent des instruments ancestraux. Chaque face offre de bonnes surprises. « Sebela », d’Askia Modibo, se distingue grâce aux claviers et à sa basse puissante (stream ci-dessous). « Ngioumamba », également d’Askia, est envoûtant avec sa mélodie imparable et ses instruments à vent. La face D enchaîne des merveilles dont le sommet est la plus moderne des plages : « Fantanden » de Mangala Camara. À noter que ce morceau a été enregistré trois mois avant la mort de l’interprète. Cet épisode douloureux souligne la nécessité de diffuser ce catalogue. Enfin saluons Trico Boy, le godfather de la musique moderne malienne, et son sublime « Mani Kuru ». Ce gatefold double vinyle, sans code-barres, est à l’initiative de l’atelier de pressage de La Manufacture de Vinyles, à Annecy. Nous souhaitons que cette sortie, la première du label LMDV, inaugure une longue aventure. Et nous espérons qu’elle serve à redynamiser la carrière de ces musiciens maliens… Certifié fat par Star Wax.

Par Cosh…

445-thelostmaestro