Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

SUGA ROY, CONRAD CRYSTAL, ZAREB & THE FIREBALL CREW / HONORING THE KINGS OF REGGAE

SUGA ROY, CONRAD CRYSTAL, ZAREB & THE FIREBALL CREW / HONORING THE KINGS OF REGGAE

labelFire Ball Records

SUGA ROY, CONRAD CRYSTAL, ZAREB & THE FIREBALL CREW / HONORING THE KINGS OF REGGAE

album

Partagée entre un revival roots efficace mais révérencieux et des figures historiques touchantes à défaut d’être créatives, la scène jamaïcaine est aujourd’hui bien disparate. La compilation « Honoring the Kings of Reggae » reflète cet air du temps. Supervisée par Bobby Digital, l’anthologie offre dix-neuf standards revisités par le toaster Suga Roy et les chanteurs Conrad Crystal et Zareb. Parangon du genre, le reggae 70’s se taille la part du lion. Les trois interprètes font le job. Les relectures du « Coming In Hot » de Peter Tosh, du « Wolf and Leopards » de Dennis Brown ou bien encore du « Stealing, Stealing » de John Holt sonnent juste. La formule chant/Dj renvoie aux belles heures de Chaka Demus and Pliers, avec une mention spéciale pour Conrad Crystal et Zareb dont les voix de quartz irisent l’album.

Toutefois si le choix des titres est souvent audacieux, les reprises sont parfois didactiques. C’est le cas du « Slavery Days » de Burning Spear ou du « Satta Massagana » des Abyssinians. Ou pèchent par manque de rigueur comme avec « So Much Trouble » de Bob Marley. Ni Sizzla, ni Jah Mali ici invités ne parviennent à transcender ce classique. Et qu’écrire à propos de « I Can See Clearly Now », dont l’interprétation approximative est largement en deçà du titre signé par Johnny Nash. Paradoxalement la modernité émane des registres les plus anciens, du rocksteady ou du early reggae. « Take Me Home Country Roads » de Toots and the Maytals (full video concert de 1975 cliquez ici) et « 007 (Shanty Town) » de Desmond Dekker ouvrent une brèche salutaire dans le temps. Et enrichissent une production malheureusement inconstante.




Par Vincent Caffiaux