Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

DAMIAN « Jr. GONG » MARLEY / STONY HILL

DAMIAN « Jr. GONG » MARLEY / STONY HILL

labelRepublic Records / Ghetto Youths United

DAMIAN « Jr. GONG » MARLEY / STONY HILL

album

Même si Damian « Jr Gong » Marley précise que « Personne ne peut finir ce que Bob Marley a démarré… », il hérite fatalement d’une lourde tâche. Apparemment « Celle de se défendre pour l’intégrité de la musique », ajoute-t-il. Ce qui n’est pas simple puisque certains Jamaïcains vivants dans le ghetto critiquent ses propos, notamment à cause de la chanson « Welcome to Jamrock », parce qu’il réside dans le quartier résidentiel de Kingston. Stone Hill, le nom de cet endroit, est celui que l’auteur a choisi pour cet album riche de dix-huit titres. Un disque dense également parce que la diversité règne. Du roots à la bass music, les influences sont variées mais toujours bien senties. En sus de chanter, Damian intervient sur la programmation de la majorité des morceaux. Lorsque des samples sont utilisés, dans le livret du Cd, il crédite ceux-ci comme des sampled writers, avant même les musiciens. Sur « Slave Mill », il joue des percussions. Sinon, sur les autres titres, il invite de nombreux instrumentistes. Plus surprenant, « Here we Go », avec ses accents bass music et hip-hop, succède à l’intro, en invitant Dj Cut Chemist à placer quelques scratchs. Les rares guests vocaux sont Stephen Marley, son frère, sur trois versions (ci-dessous le clip « Medication »). Puis Major Myjah, le fils de Bounty Killer, sur « Upholstery ». Ce titre, un tantinet dancehall, est produit uniquement par Damian Marley. Les thèmes légers se mélangent avec d’autres plus profonds comme « Autumn Leaves », ou « Time Travel » avec sa batterie rappelant une parade militaire. À toi de te faire ta propre idée mais saches que Damian classe « Stony Hill » comme le disque le plus fort de sa discographie.

Par Supa Cosh…