Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

STEPHEN STILLS / MANASSAS (2xLP)

STEPHEN STILLS / MANASSAS (2xLP)

labelAtlantic

STEPHEN STILLS / MANASSAS (2xLP)

album



Après avoir sorti deux albums solo, Stephen Stills en 1970 puis Stephen Stills II en 1971, Stills forme un nouveau groupe qu’il nomme Manassas. Passionné par l’histoire de la guerre de sécession, il choisit ce nom d’après la ville de Manassas en Virginie, qui fut le théâtre de deux batailles déterminantes.

La genèse du projet
Après le succès commercial de ses deux premiers opus, Stills veut changer de direction artistique et rassembler des musiciens avec qui il pourrait jammer et explorer tous les styles qu’il affectionne : rock, folk, blues, country, latin et bluegrass. On retrouve la section rythmique qui fait des miracles sur le magnifique album Déjà Vue de Crosby, Stills and Nash, le bassiste Calvin « Fuzzy » Samuels et le batteur Dallas Taylor.
Ce qui aurait pu être désordonné – compte tenu des styles variés défendus sur l’opus – forme, sous la direction de Stephen Stills, une oeuvre riche et cohérente. Les musiciens se retrouvent au studio Criteria de Miami (qu’on appelait la Hit Factory…) et en quelques semaines, rassemblent assez de chansons pour sortir un double album. Bill Wyman, le bassiste des Rolling Stones passe souvent au studio, et co-écrit le titre « Love Gangster » avec Stephen Stills. Il dira plus tard qu’il aurait quitté les Rolling Stones pour jouer avec Manassas si Stephen Stills lui avait proposé.

La composition de l’album
L’album est composé de quatre suites de chansons correspondant chacune à une face. Sur chaque face, les chansons s’enchaînent sans silence :
− The Raven (Face I) : dominée par le rock et quelques influences latin rock
− The Wilderness (Face II) : centrée sur la country et le bluegrass.
− Consider (Face III) : plutôt folk et folk-rock. A noter : la chanson « Move around » qui contient une des premières utilisations de synthétiseurs Moog dans le rock, la première étant « Because » en 1969 sur l’album Abbey Road des Beatles.
− Rock & Roll is Here to Stay (Face IV) qui présente un set blues-rock.

Malgré un succès relatif à sa sortie, ce magnifique double album reste largement ignoré des fans de Crosby, Stills & Nash alors que Stephen Stills le considère comme un de ses meilleurs albums. C’est un chef d’oeuvre dense et fascinant, à (re)découvrir absolument. Après une tournée aux Etats Unis et en Europe, le groupe enregistre un deuxième album qui sort en 1972. Très médiocre, il n’aura pas d’impact ; Rolling Stones Magazine écrivait sur ce deuxième et dernier album : « C’est triste de savoir que le groupe n’a pas sorti ce disque parce qu’il avait besoin d’argent mais bien parce qu’ils en étaient fiers. » (Simon Rubert)