Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

SEKUOIA / FLAC

SEKUOIA / FLAC

labelNowadays records

SEKUOIA / FLAC

album

Petite (r)évolution au sein de Nowadays : leur catalogue enregistre la première signature d’un producteur étranger, en l’occurence danois, en la personne de Sekuoia. C’est peut-être un détail pour vous, mais à l’échelle de la jeune histoire du label, ça veut dire beaucoup. Cette ouverture de l’espace Schengen est d’autant plus marquante que le jeune producteur de 23 ans propose, pour son premier album, une musique plus électronique et plus pastorale que ce que le label, fief de la nouvelle vague de beatmakers prodigieux (Superpoze, La Fine Equipe, Fakear, Douchka…), avait l’habitude de sortir jusqu’à présent.
L’électro délicate de Sekuoia, profonde et chaleureuse, a quitté le tumulte de la ville et évoque les grands espaces, le bonnet de laine et les branches qui craquent. La sortie de « Flac » confère donc à la métronomie. On se fait cueillir dès l’incipit par un « Rayanne » de saison (automnal), entre lumière vibrante et basse cold wave. La lumière jaillit à travers les ramifications de « Someone’s Problems », « Rek » ou « Brace ». Les silhouettes de Pantha du Prince, David Douglas ou Martyn ne sont pas loin. Une bonne recrue pour le mercato d’hiver du FC Nowadays Records, un numéro 10 élégant avec ses changements de rythmes, son touché de ballon poétique et sa vista, facile pour un séquoia.



Par Damien Baumal