Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

SALIF KEITA / UN AUTRE BLANC

SALIF KEITA / UN AUTRE BLANC

labelBelieve-Naïve

SALIF KEITA / UN AUTRE BLANC

album

Pilier de la tradition mandingue dans les années 70 avec les Ambassadeurs aux côtés du grand Kanté Manfila puis figure tutélaire de la vague world parisienne, Salif Keita revient avec « Un Autre Blanc », un album qu’il annonce (une fois de plus) comme son dernier. Inscrit dans le sillage de « Talé », ce nouveau disque mixe kora, synthétiseurs et arrangements électriques de façon convaincante. Clin d’œil à l’albinisme que l’interprète malien incarne avec force, l’intitulé renvoie au griotisme et plus généralement à la poésie. « Were Were », la plage d’ouverture, tresse ainsi des lauriers aux tenants du panafricanisme. Et l’émouvant « Tiranke » loue l’esprit de famille. La globalité des titres est toutefois composée en mode up-tempo. Sur « Itarafo », Salif Keita convoque ainsi la Franco-Béninoise Angélique Kidjo et MHD pour un soukous endiablé. Et le génial « Ngamale » confronte le timbre auto-tuné du septuagénaire (un logiciel usé ici avec parcimonie) au chant zoulou des Ladysmith Black Mambazo. Si on peut déplorer quelques faiblesses comme « Mansa Fo La », en duo avec Alpha Blondy, ou le formaté « Lerou Lerou », l’ensemble reste d’excellente facture. Emmené par une des plus belles voix d’Afrique, le prenant « Bah Poulo » confirme le fait.

Vincent Caffiaux / Photo : Thomas Dorn

445-Salif-Keita