Starwax magazine

starwax magazine

archivesaoût-2017

REVIVE VA-T-IL REVOLUTIONNER L’INDUSTRIE DU VINYLE ?

REVIVE VA-T-IL REVOLUTIONNER L’INDUSTRIE DU VINYLE ?

Posté le

Les objets connectés sont une réalité de notre quotidien. Dans un monde soucieux de traçabilité et du piratage des produits, une jeune société clermontoise a trouvé une solution pratique. Revive est le système qui permet de rendre connectable un vinyle ou un autre objet afin de fournir une palette de contenu à lire sur votre smartphone ou tablette. Revive va-t-il révolutionner l’industrie de la musique et réconcilier supports vinyle et digital ? Entretien avec Nicolas Baudry, cofondateur de la start-up Yesitis, à l’origine de Revive.

Votre parcours professionnel semble loin du milieu de la musique. Comment est né Revive ? Pourquoi ce nom et avez-vous conçu ce process seul ?
Mon parcours professionnel sans doute, cependant j’ai toujours été proche et fan de musique. Sinon, nous sommes quatre associés, quatre Auvergnats et nous avons eu cette idée, que nous avons validée par un brevet. Le fait d’avoir reçu un award au CES à Las Vegas nous a lancé. Revive signifie en l’occurrence faire renaître aussi bien que revivre, l’idée première était de faire revivre les anciens vinyles.

Pouvez-vous nous expliquer l’intérêt de Revive pour le marché du vinyle. Et faudra-t-il télécharger une application ?
L’intérêt de Revive est de disposer du support physique avec le son particulier qu’a le vinyle et d’avoir en plus la possibilité de l’écouter sur son smartphone ou sa tablette en y additionnant un contenu augmenté premium et un véritable lien avec l’artiste concerné, tout ça sans avoir besoin d’application supplémentaire. (Ça fonctionne si ton android ou ton iphone embarque le système NFC, technologie disponible seulement sur les dernières générations de smartphones, Ndlr)

En termes de coût, Revive sera-t-il abordable pour les labels indépendants ?
Oui, le coût sera très abordable, sans ça nous ne nous serions pas lancés.

Est-il possible de communiquer un ordre de prix ? À l’unité pour 1000 vinyles ?
Ce sera indolore pour le consommateur dans la mesure où la valeur ajoutée est forte, sans doute aux alentours d’un euro et cinquante cents supplémentaires.

702_revive-nico
Vous êtes un entrepreneur dans différents secteurs d’activité. Quel est le dénominateur commun entre diriger un laboratoire pharmaceutique, encadrer une société dans le domaine digital et Revive ?
Le dénominateur commun c’est le NFC (Near Field Communication, Ndlr), qui a des possibilités d’utilisation infinies, du secteur pharmaceutique à la musique en passant par l’industrie, tout ce qui nécessite une authentification, une géolocalisation, etc.

Revive est, selon vous, une solution pour lutter contre les contrefaçons. Est-ce que cela signifie la fin du piratage des vinyles ?
La fin des vinyles pirates j’imagine que non, nous n’avons pas ce pouvoir. Par contre c’est une véritable lutte contre les contrefaçons. Pour le consommateur, avoir un vinyle Revive garantira son authenticité puisque chaque puce a un identifiant unique. Ce sera donc un choix avisé.

De nos jours, de nombreuses sorties vinyles sont accompagnées d’un coupon en papier avec un code permettant de télécharger le disque. Revive peut-il remplacer ce coupon ?
Oui, car les fichiers seront directement téléchargeables sur smartphones et tablettes. Il n’y aura donc plus besoin d’entrer un code-coupon sur PC, de télécharger un fichier, le dézipper et de transférer sa musique après. Ce sera un gain de temps et une facilité d’utilisation.

À force d’être connecté sans cesse, ne pensez-vous pas que cela puisse être néfaste à la liberté individuelle, ou au contraire pensez-vous que nous allons rentrer dans une ère de « transparence sociale » ?
Vaste question ! En ce qui nous concerne, nous créons un lien social « phygital », soit la fusion des supports physiques et digitaux. Le seul point d’accès à l’univers social que l’artiste mettra en ligne sera le disque vinyle.

Il y a un an les médias parlaient déjà de Revive. Qu’est-ce qui retarde sa mise en place ?
Rien ne retarde sa mise en place ! Revive a pris forme fin octobre 2016 au CES Unveiled Paris, puis en janvier 2017 au CES de Las Vegas où nous avons été gratifiés d’un award de l’innovation. Nous avons poursuivi par le Midem de Cannes en juin où nous avons annoncé le lancement du premier disque vinyle version beta, aux festivals Son & Image et MaMa à partir du 13 octobre prochain !

Début octobre 2017, à l’occasion de la parution de l’album de remixes « By Any Beats Necessary » de Wax Tailor, vous sortirez le premier vinyle en vente avec la solution Revive. Est-ce une exclusivité du salon Son & Image ou le vinyle sera-t-il déjà disponible partout ? Et Wax Tailor sera-t-il présent sur votre stand ?
Ce sera donc une exclusivité du festival Son & Image, où une précommande sera disponible. Wax Tailor sera présent pour une séance de dédicaces des premiers vinyles connectés.

Consommez-vous régulièrement de la musique et sous quel format ?
Oui, je consomme beaucoup de musique, sous divers formats donc : vinyles et mp3.

Dans votre baladeur, en voiture ou sur le tourne-disque, vous écoutez qui ou quoi comme genre de musique ?
À la maison je privilégie souvent mes vieux vinyles, Pink Floyd, David Bowie, les Rolling Stones, LKJ, U2, Iggy Pop, Bob Marley, mais aussi de la musique classique. En voiture ou ailleurs, j’écoute mes playlists sur mon smartphone et des morceaux plus récents comme Wax Tailor bien sûr !

Merci Nicolas Baudry, un dernier mot ?
Demain nous pourrons tous pré-écouter des vinyles avant de les acheter et ceci de façon simplissime. Une fois acheté, le vinyle nous permettra de transférer les morceaux et nous ouvrira les portes sur l’univers de son artiste.

Par Supa Cosh…