Starwax magazine

starwax magazine

archivesmai-2014

REPORT BOOM BAP / <br/>REIMS HIP HOP FESTIVAL

REPORT BOOM BAP /
REIMS HIP HOP FESTIVAL

Posté le


Les gros évènements Hip Hop ne sont pas légion dans notre vieille France et à fortiori en province ! Le Boom Bap – Reims Hip Hop festival compte bien changer la donne, parrainée par 20syl, cette deuxième édition s’est déroulée du 3 au 11 mai dernier dans la « capitale » du champagne et ce à trente minutes de Paris en train ! Un programme relativement dense orchestré par l’association Velours entre danses, concerts, graffiti, street football, projections de films (Vandal, Ghost Dog et Battle of the year), expos photos et arts numériques, il y en avait pour tous les goûts. Sa particularité, inviter la culture Hip Hop dans de somptueux lieux institutionnels et patrimoniaux !


L’expérience Boom Bap commence le jeudi 8 mai pour la team Star Wax avec le BooMarket qui se déroulait aux Halles du Boulingrin, un des tout premiers bâtiment en béton réalisé en France par l’architecte Freyssinet en 1929. Une fierté aux dires des rémois rencontrés sur site, surtout depuis la réouverture en 2012 après 24 ans de non activité et une rénovation fort coûteuse. Qu’y trouve-t-on ? Du vinyle évidemment grâce à des disquaires et collectionneurs de la région qui ont fait le déplacement. Une chance que Cosa Nostra y ait posé ses bacs car avec son univers résolument électro-hip Hop et sa sélection très éclectique, il sort du lot des amateurs exclusifs de rock n’ roll, folk et musiques psychés ! A part cela, on y découvre des créateurs de sapes, de bijoux comme My Queendom For et son univers fantasque (à découvrir, vraiment) mais aussi des artistes peintres qui viennent trouver preneurs pour leurs œuvres. A noter que Posca, partenaire du festival a, comme à son habitude, souhaité laisser s’exprimer les jeunes et moins jeunes avec le célèbre espace Posca Libre Expression ! Petite particularité, la créativité des volontaires était amenée à s’exprimer en customisant des masques de chat, symboles de l’asso Velours. Et tout cela bien sûr en musique…

702_DSCF1472
702_DSCF1454Boombap
702_DSCF1473
702_DSCF1459
Le vendredi 9, c’est le superbe Palais du Tau, classé au patrimoine mondial de L’UNESCO, qui sera le théâtre des hostilités. Ancien palais des archevêques de Reims et lieu de préparation au sacrement des rois en la cathédrale Notre Dame à laquelle il est accolé, ses portes sont grandes ouvertes pour un choc des cultures avec le Boom Club #2 labellisée Star wax Party People. Dj Supa Cosh… chauffe le public avec un set orienté hip hop, tropicale, pointu et chaleureux, Gavlyn la pétillante rappeuse californienne (en photo ci-dessous) a visiblement satisfait ses nombreux amateurs venus la découvrir, Soul Square le quatuor de Djs nantais a mis le feu et ce grâce à Racecar qui a mouillé sa chemise et en a été récompensé par une énergie folle venue de la fosse, Souleance et Dj Poom ont fini de rassasier avec élégance ces festoyeurs de haut vol ! Comme toujours dans les Star Wax Party People, Posca, notre partner in love, nous a fourni des Posca à profusion et Iemza, Neubach, Panda & Popey ont immortalisés leur univers de graffeur sur masque de chat ! Mais nul besoin d’être un pro, la libre expression est de mise et chacun a pu faire ronronner ses talents artistiques. Enfin l’art visuel est mis à l’honneur par le collectif DSPLY qui a monté un dispositif de vidéo mapping placé au cœur de la cour d’honneur qui invite le spectateur lors de sa pause cigarette à devenir acteur d’une expérience autour du mouvement! Une très belle soirée en somme.

702_DSCF1544
702_DSCF1548
702_DSC_0217
Samedi 10, deux évènements majeurs, à commencer par « Résonance ». Il est ici question de faire découvrir une quinzaine d’artistes rémois, lillois et parisiens qui révèlent leurs talents sur du mobilier de chantier mis en scène et ce au pied de l’impressionnante (voir flippante) cathédrale gothique. Le soleil n’étant pas au rendez-vous, difficile pour ces gaffeurs de s’exprimer au mieux devant un public éparse mais l’ambiance musicale assurée par Paris reality Check et Slivanoe de l’association Velours a réchauffé les cœurs des plus courageux chevaliers de la création ! Une bien belle initiative qui sort le graffiti de son anonymat avec panache ! Non loin de « Résonance » se tient aussi dans le cadre du Boom Bap festival, à la médiathèque Jean Falafa, une expo photo courte mais assez captivante sur l’art du tatouage. A déplorer son orientation très rock’n roll alors qu’un lien entre l’univers du Hip Hop et celui de l’art du tatouage pourrait aisément être fait. Oups, erratum, cette exposition ne faisait pas partie du programme du Boom Bap festival. A la médiathèque Jean Falafa nous aurions due y découvrir l’application pour smartphone « Boom Map » qui, entièrement gratuite, permet de photographier, d’enregistrer et de mettre en ligne les oeuvres qui font partie de l’espace public afin que chacun puisse les localiser. Appli censée être disponible ici.

702_3473-re
702_IMG_3469
702_DSCF1614
En soirée, direction La Cartonnerie, SMAC locale, qui accueille la Boom Club 3 dans son Cabaret (jauge à 350 personnes). Nous profitons de la warm up par les Djs de Grünt Session pour découvrir la très chouette expo photos « La Chute » de Denis Darzacq (photos non retouchées, ci-dessous) qui, grâce à des clichés de danseurs pris au juste moment, engage une réflexion sur l’apesanteur et interroge la place de l’Homme dans le décor urbain et sa fragilité face au béton de nos rues ! Puis débute le flow de rimes avec le rappeur local Gavin Meidhu qui ouvre de façon tout à fait honorable cette soirée dédiée aux amateurs de textes, Fixpen Singe, les quatre rappeurs à l’énergie débordante assurent le show. Au tour d’Al Tarba, beatmaker français prometteur de distiller son abstract/hiphop mêlé aux scratchs efficace de Dj Nixon avant l’entré en scène du très attendu Flynt et de ses comparses Nasme et Dj Blaise.

702_DSCF1642
702_DSCF1640
Pour clôturer le festival en beauté, les organisateurs avaient prévus une Block Party le dimanche après midi, qui cette fois nous fait découvrir la place du forum ! Ici toutes les disciplines sont regroupées : une scène montée pour les battles de danse où seuls les plus jeunes se sont lâchés, une autre scène pour les concerts de rap et Djs locaux, puis une petite fanfare déambule en rejouant des hits funky. En parallèle les graffeurs performent et le camion à frite débite du sandwich ! Même si le temps n’était pas au beau fixe, les nombreuses averses n’ont pas arrêté les protagonistes qui ont seulement annulé Dj Moar. Dommage tout de même que les différents ateliers soient un peu éloignés les uns des autres et que côté son ce soit un peu la cacophonie car chacun y va de sa sonorisation !

702_3487_boombap
702_DSCF1698
En conclusion, une initiative ambitieuse pour l’association Velours pour qui le meilleur atout est son Boom Pass vendu 15 euros et qui ouvre le droit à des réductions conséquentes sur tous les évènements du Boom Bap festival et ce, je le répète, à moins d’une heure de Paris. Rendez-vous en 2015 !

Texte et photos Anne-Claire Gatel & Cosh…