Starwax magazine

starwax magazine

archivesfévrier-2019

NAMM 2019 / BEATMAKING NEWS

NAMM 2019 / BEATMAKING NEWS

Posté le

Les geeks et beatmakers passionnés par le hardware se sont rendus fin janvier à Los Angeles pour le Naam. Rendez-vous des firmes et fabricants du monde entier, ce salon a naturellement dévoilé de nouveaux produits, concepts ou prototypes prochainement disponible. Voici une sélection des synthés, séquenceurs et autres petites machines présentés à cette occasion…



702-namm2019-korg KORG – Volca Modular, Volca Drum, Minilogue XD
Korg pousse encore plus loin ses séries à succès… Après avoir déjà sorti six machines dans la série Volca (sans compter le mixer), ils nous présentent le Modular et le Drum, toujours dans le même petit format. Le Modular reprend les principes de synthés modulaires dits « West Coast » (basé sur le travail de Don Buchla). Cinquante points de patch et huit modules à lier ou combiner à l’infini. Le Drum est une boîte à rythmes axée vers les sons synthétiques qui utilise un mélange d’oscillateurs, noise et fonctions de modulation pour ajouter du caractère aux sons de batteries / percussions PCM.
Après le Minilogue, Monologue et Prologue, le Minilogue XD est une version augmentée du Minilogue (déjà analogique / polyphonique) par l’ajout d’un « digital multi-engine »… Il y a plus d’effets (plus de DSP) ainsi qu’un séquenceur plus complexe. Miam !


702_namm2019-arturia-microfreak-
ARTURIA – MicroFreak
« Un grain de folie », pour citer leur site web. Ce synthé, appelé également « expérimental / hybride », mérite bien ces étiquettes-là. La moitié du synthé est habitée par un clavier avec des touches toutes plates, mais l’impression « cheapos » est vite réglée par la découverte de la polyphonie et de l’after-touch. L’inspiration du monde modulaire se fait sentir aussi par des sons de Mutable Instruments (module « Plaits » en particulier) ainsi que 11 oscillateurs numériques et de nombreux modes variables à mélanger. Il est principalement monophonique, mais on peut jouer en para-phonique (jusqu’à quatre notes). Il y a un séquenceur, arpégiateur et sorties CV. C’est une machine qui me semble parfaite pour du sound design, des leads bizarroïdes ou n’importe quel délire harmonique et singulier. Le FREAK!


702_namm2019-arturia-AudioFuseRange ARTURIA – AudioFuse Studio/8Pre
Arturia avait fait leur première interface audio, l’AudioFuse, il y a quelques années. Aujourd’hui la famille s’agrandit, avec l’arrivée des modèles plus complets, le Studio et le 8Pre. Le Studio rend possible l’enregistrement de quatre pistes en simultané et il est doté des pré-amplis « Discret Pro ». Il est donc bien foutu pour le home-studio (format « desktop »). Et puis il y a même la possibilité de se connecter en Bluetooth ! Le 8Pre est en format rack, ciblant les studios pros, avec huit pistes et pré-amplis.

702-namm2019-yamaha YAMAHA – CP 73 / CP88, SHS-500 Keytar
Depuis l’arrivée du premier clavier CP (clavier électro-acoustique comparable aux Wurlitzer ou Fender Rhodes) dans les années 70, Yamaha est passé par un grand nombre de modèles et technologies différents au fil des années. La série Reface avait marqué le retour au format portable, à un prix accessible, mais l’artillerie lourde, pour les pros, est enfin arrivée. Avec un modelage des sons classiques et rétro, il y a des effets d’amplification : delay, réverb et plein de goodies qui rendent un clavier comme cela très attractif, pour la scène ou en studio. Il existe en 73 ou 88 touches… Costaud !
Ayayay ! Je ne savais pas si j’allais prendre le SHS-500 Keytar au sérieux, mais je me suis dit qu’il faut s’ouvrir plutôt que faire mon vieux à l’esprit étriqué. Ce produit est, selon moi, le chaînon manquant entre Guitar Hero et YouTube. Il y a une application pour détecter les accords de ce que tu écoutes et tu peux jouer par-dessus pendant qu’il suit les changements d’accords automatiquement. Ça fait un peu jouet quand même, mais ça à l’air plutôt bien conçu. Je l’achèterai pour ma fille, sans soucis. KEYTAR !


702-namm2019-akai-force AKAI – Force
Je n’aurais jamais cru qu’Akai irait aussi loin, avec pour idée fixe mettre tous les besoins de production en une seule boîte ! Avec son écran couleur tactile 7 pouces, sa grille de 64 pads, sa taille imposante ainsi que son poids de près de quatre kilos, Force est plus comparable à un ordinateur qu’un MPC. Entièrement autonome, il est capable de faire de l’édition, de l’arrangement, du re-sampling, pour transmettre des séquences midi/CV ou programmer avec de l’audio, synthés et effets internes… Il est également conçu pour être compatible avec Ableton Live. Akai prévoit des mises à jour pour approfondir cet aspect. C’est assez surprenant comme bête, mais j’ai hâte de tester cette MPC du futur.


702_namm2019-elektron-model-samples ELEKTRON – Model:Samples
J’étais surpris de voir la marque Elektron sortir des petites machines abordables ces dernières années, vu le succès des bécanes/ grooveboxes comme l’Analog Rytm, bien complexes, aux prix légèrement salés (mais non sans raison). La dernière boîte est le Model:Samples, bien minimaliste et mystérieusement sobre, cette fois-ci en blanc plutôt qu’en noir mat. Il me rappelle le premier sampler d’Electribe, l’ES-1. On sent un retour aux machines plus simples, plus limitées, pour pouvoir se focaliser sur l’essentiel. La simplicité a tendance à augmenter notre créativité, à la différence des machines qui font tout (et ça semble bien être le cas, là). Séquenceur, sampler, avec effets, le strict minimum, organisé logiquement pour être le plus accessible. Less is more !



702_namm2019-moog-sirin MOOG – Sirin:Analog Messenger of Joy
Le nom de ce nouveau né me laisse un peu perplexe mais j’aime la simplicité de ses deux oscillateurs monophoniques et filtre (LP24) analogique. Alors que le Minitaur était inspiré par le Taurus, synthé-bass des années 70-80, le Sirin est fait pour monter plus dans les hautes-fréquences, les notes plus aiguës (on peut atteindre des octaves inimaginables avec le Minitaur). Il y a encore plus d’options en passant par l’éditeur (logiciel gratuit) pour déterminer le fonctionnement des enveloppes, des options de modulation et plusieurs modes de LFO, entre autres. Il est fabriqué en édition limitée.


702_namm2019-behringer-all
BEHRINGER – MS-101, Odyssey, VC340, RD808, Crave
Mon Dieu ! Depuis quelques années, les snobs du matos ont préféré se moquer doucement de cette obsession singulière de vouloir recréer des versions à prix abordables de toutes les machines mythiques des années 70 et 80… Mais Behringer a fini par se lancer. Leur version du Minimoog (le « D ») semble convaincante et au NAMM, Behringer a présenté le MS-101 (clone du SH101), l’Odyssey, le VC340 et le RD808 (encore un TR808, c’est de la folie !). Pas la peine de présenter toutes ces machines ici, mais je dois quand même parler du « Crave », leur nouveau synthé/séquenceur (semi-modulaire), en format groovebox avec un oscillateur similaire au Pro-1 combiné à un filtre à la Moog. Le séquenceur est assez poussé et la cerise sur le gâteau, ce sont les deux rangées de points de patch en haut. Le prix risque de faire des vagues, aux alentours de 149 €. C’est dingo !


TEENAGE ENGINEERING – Modular 170/400
Alors que le nombre de passionnés des synthés modulaires (Eurorack) ne cesse de croître, les génies suédois de Teenage Engineering se lancent, eux aussi. Plus que jamais, le résultat ressemble à un mariage parfait entre l’esthétique de Lego et la philosophie d’Ikea. Conçu pour les débutants, on l’assemble soi-même, en kit… et il marche à piles ! Il y a tout ce qu’il faut, avec un haut-parleur inclus ! Lego est un jeu de mots autour de l’expression danoise « Joue bien »… T.E. semblent avoir compris ce mantra. Let’s go !


702_namm2019-stylophone-gen DUBREQ – Stylophone Gen R-8
Certains se rappellent du kitschissime Stylophone, synthé-jouet des années 60-70 (sinon, cherchez la version demo de « Space Oddity » ou « Pocket Calculator » par Kraftwerk). La marque Dubreq réédite le Stylophone depuis 2007 (relancé avec le fils même du créateur de l’original). Au fil des années, ils ont dopé les fonctions et sons… Aujourd’hui, ça fait plus un synthé analo (mono) qu’un jouet – avec deux oscillateurs (et des oscillateurs SUB) un clavier trois octaves, 19 points de patch CV/Gate (!), séquenceur 16-steps, effets, LFO, etc. Mais les sons rétro sont bien intacts. Franchement, je ne m’attendais pas à une révision aussi radicale d’un « synthé » comme le Stylophone. Ceci n’est surtout pas un jouet. Modulaire populaire !


702_namm2019-Panoptigan QUILTER LABS – Panoptigan
Voici une des machines les plus barjots présentée au NAMM. Difficile d’avoir autant de charme que le Panoptigan. Conçu pour jouer des disques magnétiques (comme des bandes, mais en disques fins et plats), c’est un peu le petit frère du mellotron. L’Optigan était un clavier-jouet (sorti en 1970 par Mattel), et l’idée était d’acquérir un grand choix de disques sur lesquels il avait des sons d’instruments (des pistes enregistrées) et même des boucles rythmiques et d’autres pistes d’accompagnement. Vu le prix, le Panoptigan cible principalement les collectionneurs, ceux qui auraient déjà une collection de disques Optigan sans doute, puisqu’il peut jouer n’importe quel disque d’Optigan, vintage ou récent. Gros délire ! « Si j’étais riche, da-da-da-da-da-di-di-da-da-daaaaa… »

Par Dj Seep