Starwax magazine

starwax magazine

archivesjuin-2018

NOUVEAU-NÉ ET NOUVEAUTÉS

NOUVEAU-NÉ ET NOUVEAUTÉS

Posté le

Magic Castle est le nom d’un nouvel événement house music en Pays rennais. Deux scènes pour ce moment diurne dans un lieu au charme romanesque, comme en regorge tant la belle Bretagne. Flashback sur la dernière mouture signée La Crémerie.

Parce que son organisateur, Arno, ne souhaite pas se contenter d’un lieu sans surprise investi par des line-up house, électro, techno ou hip-hop,
parce que l’idée d’un moment festif de dix heures non-stop s’est révélée,
parce que cette journée ne serait ni un samedi ni un jour férié,
parce que le département de l’Ille-et-Vilaine ne résume pas qu’à la ville de Rennes,

702_magicastle-

Magic Castle a fait la démonstration d’un savoir-faire, celui d’accueillir pour une house-party dominicale au Château. L’open air a donné à voir et à entendre, à siroter et à nager, en ce 17 juin 2018.
Nous étions en effet reçus dans un édifice du XVe siècle qui se situe entre Rennes et Saint-Malo, demeure et localisation qui déclenchent un plaisir, celui de l’inconnu.

Ce nouvel événement proposait deux dancefloors que devaient se partager treize Dj’s, parmi lesquels Viktor, Theo Muller, Mara Lakour et Etienne de Crécy (en photo ci-dessus).
Tout près de la piscine, se trouvait un drôle d’engin motorisé (à la marque Red Bull !). À bord, un Dj tranquillement installé à ses platines. Même si la qualité acoustique est sérieusement à améliorer, ce fut pour les nageurs et comparses un angle d’écoute inédit depuis leur ligne d’eau (ou autres breuvages).
La scène principale boostait, quant à elle, en décibels. Avec, dans le rôle de l’acteur principal, un certain Etienne de Crécy. Souriant, le Dj a conquit le public, lequel exprimait en retour une réaction à sa sélection : comme un mouvement robotique et mimétique avec les bras en l’air. Bon, ok. Toutefois, ce n’est pas parce que Monsieur de Crécy est reçu au Château que complaisance sera le sens de ce parchemin. En effet, comment peut-il faire fi des musiques électroniques et de leurs dimensions créatives, recherchées, diversifiées ? Comment fut-ce possible d’entendre si peu d’ouverture, d’audace, de prise de risques. Pour nous proposer toujours la même construction tout au long de son set. Quel ennui ! Basses lourdes, sons acid qui nous mènent vers un long break et grosses basses. Tout cela en boucle. Pas de surprise. Mauvaise surprise donc.

À retenir. Mara Lakour aura distillé des sonorités accrocheuses, deep-house et des gimmicks 90’s plaisants, avec comme effet de bonnes vibes auprès du public.

Merci pour l’organisation de ce moment qui permet de rejoindre Rennais, Malouins, voisins, novices et fans, dans ce très beau cadre.

Magic Castle 2019 est en préparation, même lieu et encore mieux. À suivre.

Ambidextre