Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

LIRAZ / ZAN

LIRAZ / ZAN

labelGlitterbeat / Modulor

LIRAZ / ZAN

album

Projeté à Cannes en 2009, le film « Les Chats Persans » de Bahman Ghobadi présentait alors la vitalité de la scène musicale iranienne, à commencer par les registres urbains et notamment le rock. Signé par Liraz, « Zan » atteste de l’énergie ambiante. Issue d’une famille juive du cru, cette dernière a grandi en Israël (elle a ainsi joué avec le prestigieux Jerusalem Andalusian Orchestra) avant d’entamer une carrière d’actrice à Hollywood. Chanté en farsi, ce nouvel Lp croise rythmes hédonistes et ballades envoûtantes. Une formule efficace, qui n’est pas sans rappeler le mix tradi-moderne tel qu’il était célébré, dans la première partie des années 70, au pied de l’Elbrouz. Confirmation avec « Joon Joon » et « Injah », deux plages ponctuées de boucles synthétiques irrésistibles. Ou bien encore avec « Shab Gerye », un mid-tempo dont la mélodie incroyable n’a d’équivalent que les soli de guitare. Parfois composé par des musicien(ne)s iranien(ne)s mais dans l’anonymat afin d’éviter la répression de Téhéran, ce deuxième opus de Liraz défend surtout la cause féministe. Une dimension politique ici incarnée par le lyrique « Zan Bezan ». Ou bien encore par « Lalai », un thème déjà repris par les aïeux de la charismatique interprète et dont le pouvoir évocateur reste intact.

Vincent Caffiaux / Photo par Shai Franco

445-liraz-zan-photo