Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

INIGO KENNEDY / VAUDEVILLE

INIGO KENNEDY / VAUDEVILLE

labelToken

INIGO KENNEDY / VAUDEVILLE

album


Il y a des disques qui semblent évidents… C’est le cas de Vaudeville, le dernier Lp de Inigo Kennedy. Le jeune quadra londonien, élevé par la scène synth-pop et new wave anglaise ainsi qu’à l’electro de Mantronix ou Paul Hardcastle avant de se prendre en plein cœur (comme beaucoup) l’avènement de l’acid house et de la techno, est aujourd’hui un producteur et Dj émérite, plutôt en retrait de la scène ce qui explique sa notoriété relative. Mais la qualité est là et mine de rien, il a des dizaines de sorties à son actif depuis le milieu des 90′s. Il est signé sur le label belge Token. Le son de Kennedy : une techno en strates, assez complexe. Inigo Kennedy peut aussi  privilégier des morceaux ambients, IDM comme « Narrative »(digne d’un soundtrack sci-fi), l’ouverture de ce double vinyle ainsi que « Birth », où l’on semble entendre battre un coeur sous échographie. Puis insidieusement le kick arrive, lourd et s’installe durablement jusqu’au bout des dix plages (12 sur le Cd intégré au double Lp, bravo au label). L’ensemble est plutôt sombre, et aurait pu s’appeler « Thriller » (mais paraît-il qu’un auguste album de 1982 porte déjà ce nom…) au lieu de « Vaudeville ». Le plus c’est aussi le fait qu’il s’agit d’une musique électronique qui s’apprécie autant chez soi qu’en club. En tout cas c’est un gros coup de cœur en format long pour un artiste techno, digne d’un tube de l’été 2014. Ecoutez « Plaintive » (magnifiquement clippé), le genre de track qui ne quittera plus vos fly cases ! (le 22.06.14 par Dj Barney From Vernon).