Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

GESAFFELSTEIN / ALEPH

GESAFFELSTEIN / ALEPH

labelParlophone Music

GESAFFELSTEIN / ALEPH

album

Quand on est attendu depuis presque 4 ans comme le messie par toute une frange de mélomanes en manque de techno primaire, on est en droit de soigner la présentation. Gesaffelstein débarque avec « Aleph », album bombardier à l’artwork hyper soigné. Précédé du premier single « Pursuit », véritable déflagration sonique anxiogène pour dancefloor, l’album nous présente son lot de morceaux obscurs et brutaux qui font la marque de fabrique du français. « Aleph » et « Obsession » font la part belle aux infra basses qui te décollent la plèvre, « Duel » vous matraque les neurotransmetteurs à coup d’EDM, tandis que « Hate Of Glory » emprunte ses rythmiques au bling-bling hip-hop. Mais derrière ce désordre orchestré de mains de maître, derrière cette techno mathématique, cinglante et menaçante, le lyonnais nous propose des productions plus mélodiques, toujours noyées dans l’opacité, mais auréolées d’une sensualité débordante, notamment avec les titres « Nameless » et « Wall of Memories » véritables trips aliénés et fantasques. De son coté « Piece of future » aurait pu servir de bande originale à une fin de soirée abyssale. Quant au morceau « Perfection », il clôture l’album de manière magistrale dans une sorte de mélodrame lessivant toute cette noirceur accumulée à l’écoute de la galette. Malgré quelques longueurs sur les deux avants derniers titres, Gesaffelstein comble complètement nos attentes, avec un album massif, varié, ambitieux et méticuleux. Le prince noir est bel et bien là. (S.F)