Starwax magazine

starwax magazine

archivesfévrier-2015

FRANCK ROGER / INTERVIEW

FRANCK ROGER / INTERVIEW

Posté le

Franck Roger a parcouru bien du chemin depuis 1999, année de sa première sortie sur le label Straight Up! Music. Dj, beatmaker, fondateur du label Real Tone et plus récemment de Home Invasion Records, il est également révélateur de talents. Relativement discret dans les médias français, il est cependant un Dj reconnu sur le plan international. Bref entretien avec un passionné de house, de techno et de jazz qui n’a jamais cessé de jouer du vinyle.


Les années passent et ta musique est toujours qualifiée d’intemporelle. As-tu une explication sur cette longévité ?
Pas vraiment, je fais ma musique avec la vibration du jour, quand j’en ai envie surtout, rien ne sert de se forcer à bosser si on a rien à raconter. Je m’inspire du passé et du futur, je ne réfléchis pas trop à ce qui doit marcher ou pas. Je fais de la musique qui doit avant tout me plaire et que j’aimerais voir dans un record shop. Après tout, il y a toujours quelque chose à faire en studio, préparer des samples, encoder des vieux vinyles, etc, et l’inspiration vient rapidement. J’essaie d’être le plus sincère possible dans ma musique et quand je joue. Je veux laisser une trace, quelque chose qui interpelle donc je prends cela comme un compliment car pour moi la bonne musique est celle qui reste intemporelle.

Tu es toujours autant attaché au format vinyle pour tes sorties, pourquoi ?
Je tiens vraiment à laisser une trace physique, un support que l’on peut tenir entre ses mains, faire de la musique au format mp3 me rend triste. Cependant il est parfait pour le proposer au plus grand nombre, d’autant que tout le monde n’a pas de platine vinyle chez soi et que ce n’est pas abordable pour tous onze euros pour un maxi. Cela je le comprend très bien mais j’aime avoir des copies de mon travail dans ma bibliothèque, laisser un héritage pour ma famille. J’aimerais qu’un jour mon fils puisse les écouter quand il en aura envie ou les découvrir par hasard.

702_franck-roger02
Avec qui rêverais-tu de collaborer ?
Je n’ai pas vraiment ce rêve. J’ai par le passé fais des prods avec Jovonn, Dj Deep, Mr V, Alix Alvarez et plus récemment D’Julz sur Home Invasion (ci-dessous Home Invasion 06). Je ne sais pas, mais je vais un peu au feeling des rencontres. Je suis déjà très à l’aise seul dans mon studio, je sais où je vais et si je dois faire une collaboration plus approfondie, ce sera avec un musicien qui ne vient pas de mon horizon ou un chanteur… mais je reste toujours ouvert à une quelconque collab. C’est sympa également en studio de partager des idées et d’être complémentaire avec un autre artiste.





Tu fais partie de ces artistes français plus connus à l’étranger que dans son propre pays, tu penses que ça évolue au fil du temps ?
Oui en effet cela est surement dû aux nombres de releases sorties sur des labels étrangers qui m’ont ouvert les portes des clubs européens et U.S. Je voyage toujours beaucoup mais depuis peu je joue plus sur Paris et en province, cela ne me déplait pas du tout car la vibe à Paris est vraiment au top puis certains clubs de province n’ont rien à envier à ceux de la capitale. Ca fait plaisir d’être reconnu dans son pays bien sûr.

La scène house-techno française est plus dynamique grâce à de nouvelles soirées et l’émergence de festivals spécialisés, sans oublier un rajeunissement de la scène française toujours plus pointue, peux-tu nous donner ton sentiment vis à vis de tout cela ?
On ne va pas se plaindre, nous avons des tas de producteurs hyper talentueux et dans tous les styles, c’est vraiment impressionnant de voir des jeunes de vingt piges contrôler parfaitement un tas de machines et en un rien de temps ! Merci internet, youtube et ses tutoriaux, on en devient des Nerds de haute voltige. Les sélections sont de plus en plus pointues et tout le monde connaît plus ou moins tout, c’est vraiment dur d’innover mais là est le challenge ! Face à la masse, il faut garder sa place et être innovant. Nous sommes en très bonne place mondialement et le Dj français s’exporte très facilement, on a une bonne réputation pour nos sélections et pour nos techniciens, ce qui n’est pas souvent le cas dans d’autres pays. Soyons fiers mes amis (rires) !

Y a-t-il un morceau que tu aurais aimé secrètement composer ?
La liste est longue, j’essaie de ne pas trop y penser sinon je vais me créer des complexes. Si je devais en citer un, ça ne serait pas dans la musique électronique mais plus dans le jazz. Tout a déjà été créer je pense, donc nous ne faisons qu’ embellir la musique mais les bases et le niveau sont posés depuis bien longtemps déjà. Il faut rester humble, faire sa musique du mieux que l’on peut et rester intègre.

Trois de tes qualités ?
Attentif, câlin et coquin.

Trois de tes défauts ?
Têtu, impatient et je n’écoute rien ni personne !

Club favori ?
Badaboum Paris

Un Producteur ?
Quincy Jones

Ton Dj préféré ?
Joe Claussel

Et ton meilleur ami ?
Pierrrre Jacques … heu…

Quels sont les moments forts à venir pour toi en 2015 ?
Un Boiler Room le 9 février ici à Paris avec Jeremy Underground (disponible ci-dessous), Une date à Nantes, le Dimensions Festival cet été en Croatie, un Golden Globe qui se profile… puis un tas de sorties à venir sur Home Invasion.


Interview par Alan et Supa Cosh…






Retrouvez Franck Roger, l’été 2016, sur scène
Le vendredi 5 août au Flow @ Paris