Starwax magazine

starwax magazine

archivesjuin-2020

FUNKY FRENCH LEAGUE X O’SOUL WAACKING MIXTAPE

FUNKY FRENCH LEAGUE X O’SOUL WAACKING MIXTAPE

Posté le

Un Père Fondateur aka Uncle T, la moite chaleur de la Favela, le petit club du Wanderlust, une boule de neige, un cercle vertueux… Ainsi s’est formée il y a 4 ans, cette hétéroclite équipée. 33 tours par 33 tours, ils se font beatmakers, producteurs, musiciens de talent mais avant tout DJs, disposant chacun d’une palette qui donnerait le tournis à une boule à facettes soudées au funk. Parfois même, entendrez-vous, une guitare distorsion, un jovial banjo ou un profond basson si vous y prêtez attention. Peu importe, tout est bon dans leurs vibrations. Cabotins Ulysses sur leur 31, Télémaques foisonnants et foutraques, Nonos bien rigolos mais pas gigolos, il y en a de sacrés persos dans ce crew de Devotion Spacers et autres Star Chasers. Et le plus surprenant, c’est que chacun a sa façon bien à lui d’incarner le 7ieme élément. Des cales débordantes de surprises, prêts à envoyer le CyberSpi, la Cosmic Odyssey de la Funky French League, c’est paaaaaaarty !


Nous vous avons traduit l’ensemble des titres des morceaux de la tracklist du mix, partie par partie, bien consciencieusement. De même que certains passages des inserts vocaux. Nous avons ajouté les commentaires de l’équipage FFL / O’Soul. Et saupoudré le tout de quelques commentaires de La Mafaldista en mode écriture automatique (une technique littéraire utilisée par les surréalistes tels que Robert Desnos. Recommandation de lecture si vous voulez découvrir cet univers littéraire, Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant, ndlr).

A partir de là nous vous conseillons de mettre le mix FFL x O’Soul Waacking, dispo ci-dessous, puis de vous allonger tranquillement dans le canapé et de commencer la lecture de l’article. D’un coup, se lever pour danser, écouter les paroles, tilter, se rasseoir. Essayer de reprendre la lecture, se relever pour danser. Laisser tomber l’article pour le moment. Danser jusqu’à être crevé.e ! Se re-vautrer dans le canapé…



1.What’s Funk « Qu’est-ce que la Funk ? Le Soleil est là… Bénie soit la Funk ! Toute la Nuit, Elle est pour toi, Gigolette, Faut que j’/t’arrête ! »

Funky French League : L’évolution musicale est terminée. Nous contrôlons le son. Il est temps pour nous de descendre vous apporter le funk électro-phonique

La Mafaldista : Je le savais bien qu’il y avait une sombre affaire intersidérale…

FFL : Tu as le numéro pour ressentir le groove ! »

LM : 19, Impair et Manque ! Le Soleil est bien là pour nous éclairer (dans le tarot de Marseille, le Soleil, c’est la carte 19, ndlr). L’intention est posée ! Reste à savoir s’ils vont réussir à nous arrêter.

FFL : Dansons, crions !

LM : Bon ben, voyons de quoi il funk-question…

2.Studio Waacking « Fille Cosmique, Toutes les Filles veulent mon homme, Tout le monde, N’avez-vous pas entendu, J’ai la gueule de bois amoureuse ».

FFL : Dans nos mixes, on essaie de faire un lien avec tout et avec la bonne humeur surtout. C’est notre démarche. Toujours une base de funk, une pincée de trucs français. Là, il y a un Claude François. Que personne n’a remarqué mais il est là.

LM : Évidemment qu’on l’a entendue votre routine Cloclo les gars ! D’ailleurs, c’est pas exactement votre tout toute première fois !

702-ffl-itw-waack-02

3.Sexy Dancers « Sexy Danseurs, La Mode, Quelque chose en toi, Lignes Floues, Je suis toutes les femmes, Cité Erotique ».

FFL : Dans le Voguing, l’essence c’est un rassemblement dans une « house » avec des mothers, qui donnent le la. LeVoguing est né dans les houses, un lieu fermé, un espace safe. C’est pas un truc qui est né dans le public. Il y a le Old Way qui se danse sur le disco, des trucs qui se dansent comme ça et comme ça à la Madonna…

LM : Starwaxleaks : ça valait le coup de la faire en vidéo cette interview. Une démo de voguing par Uncle T, ça vaut son pesant de cacahuètes !

FFL : Et il y a le New Way, sur des beats comme fait Lazy Flow, beaucoup plus électroniques, basés sur le Ha Dance des Masters at Work. Un vogueur a besoin de beats taillés sur mesure. Les angles et les poses, c’est clairement la même base. Mais pour le waacking, c’était tout ce qui était populaire à cette époque, et donc comme la musique disco était populaire, la mode était populaire ; et donc évidemment qu’avec ce qu’on a maintenant, la disco et la house sont les meilleures pour le waacking mais ça peut être n’importe quoi et c’est ça qui est cool là-dedans…

LM : Funky ? French ? League ? Flamboyance ? Feathers ? Liberty ? FFL ? Mais qu’est-ce que ça veut bien pouvoir dire… Coïncidence ? Je ne crois pas, non… Je crois que nous avons affaire à des serial cut killers. Mais avec plumes et paillettes car, chez eux, c’est la fête, c’est du sérieux ! C’est donc bien d’une Flamboyance de Flamands (roses) Lunatiks (et haut perchés) dont il est question quand on pense à ces garçons !

4.Bad Girls « Mauvaises Filles, C’est le Meilleur des Danseurs, Que personne ne vienne vous séparer, Rayonnez ! »

FFL : Contrairement au Voguing qui a des codes rythmiques hyper stricts, le Waacking on peut le danser sur tout. Même sur ACDC ! Un waackeur peut waacker sur Marvin Gaye « Let’s Get It On », le vogueur aura beaucoup plus de mal. Le waacker fait ressortir la musique à BPM plus rapide car il y a plus d’effet visuel. Originellement, c’était aussi des gays majoritairement noirs et latinos mais qui allaient dans les clubs devant tout le monde et étaient directement confrontés au public lambda. Le waacking a deux valeurs très fortes : l’ouverture des gens qui le pratiquent d’une part, d’autre part l’interaction avec celle des lieux et de l’environnement. Il n’y a pas de house dans le waacking, y a des crews comme dans le hip hop. Ça donne une ouverture facilement plus populaire. Un cours de waacking, c’est envisageable pour n’importe qui. Le cours de voguing, ce n’est forcément pas tout le monde qui est prêt. !

5.Baila Mi Ritmo « Toujours là, Voilà ce Son qui vient, Toi Seul.e, Arme Secrète, Danse mon Rythme ».

Pourquoi un seul morceau de funk latino ?

FFL : Dans la première sélection d’O’Ssoul, le seul son qui était un peu latino c’est le Always there d’Incognito, donc on n’a pas voulu forcer, on a infusé. Quand c’est né dans les années 70s, il y avait des influences latines et sud-américaines intégrées. Il y a plein de morceaux d’Earth Wings & Fire avec des vibes brésiliennes, des morceaux de Georges Duke… Mais là, on commence, avec les grands tableaux, à faire un hommage. Et si on est dans cette démarche, on est nécessairement vers le cœur de la chose et c’est vrai que le cœur c’est plus la funk américaine, le disco boogie américain. Ce qui peut nous venir d’Afrique ou d’Amérique Latine, on adore mais on a décidé de se concentrer sur le cœur de la musique de ce mouvement… Pour commencer en tout cas, pour ouvrir la porte, pour faire des choses. C’était peut-être un peu trop tôt pour pouvoir balancer les trucs vraiment roots du pays parce que même au niveau de la sonorité, sauf exception, ça aurait fait un décalage entre les grosses prods américaines et les prods locales. Sur ce coup-là, on ne peut que suivre le mouvement, on est des invités on n’est pas des fondateurs. vEt donc on va pas arriver direct en disant, voilà notre vision, c’est ça et on va vous mettre du funk camerounais, de la funk brésilienne et du boogie des Caraïbes. Ça serait un manque de respect carrément. Ce n’est pas une mixtape de découverte musicale en fait. Y a quelques découvertes mais l’exercice ce n’était pas ça. De nombreux danseurs et danseuses ont des origines africaines ou caribéennes, donc oui ça arrivera mais on ne pouvait pas arriver directement en mode on chamboule le truc. S’il devait y avoir d’autres volumes de cette compilation clairement la piste de l’Amérique latine et de l’Afrique serait très intéressante. D’ici là, Baila Mi Ritmo, on y a passé de temps Woody et moi (Chaps, ndlr) pour en faire un edit maison. C’est un disque qu’on aime particulièrement et qu’on jouait déjà tous les deux régulièrement depuis des années.

6.House of Waack « Le Joueur, Le Joueur, Veut Abandonner, Vilaine Fille, Tu mérites d’être libre, Funk ça »

FFL : Le waacking a aussi connu une forte influence des arts martiaux. C’était dans les 70’s, l’influence Bruce Lee, notamment dans le soul train où des danseurs balancent leurs pieds comme dans le karaté.

LM : Kung-fu, Bruce Lee, kung-fu ! On se mélange pas les macarons de galettes, please…

FFL : Il y a des influences de danse contemporaine, des influences de streetdance, tu secoues et ça donne le waacking. Et encore plus maintenant car les waackers n’ont pas commencé par cette discipline. Ils ont fait de la danse hip hop, break, lock, du pop, du krump, du new style et ces influences se ressentent dans leur façon de danser. Nous, on est là pour mettre en avant ce qu’il y a de plus beau dans cette culture. En l’occurrence, les danseurs, pour moi, il n’y a rien de plus beau. Dans une soirée, c’est le plus beau, plus que n’importe quel Dj qui fait son show. Ça a quand même une autre gueule ! Dans nos soirées, sur scène, les danseurs et danseuses quand un truc les inspire, ils viennent ; et quand c’est moins leur truc et ben, ils se retirent. On essaie de garder ça extrêmement humain organique et naturel. Alors, en effet, il y a des moments funky où il n’y a pas de danseurs, on se demande ce qu’il se passe, parfois il y a trop de monde sur la scène mais c’est le prix à payer pour que ça vienne du cœur. Il n’y a aucun danseur qui se dit « là, il me reste 45 minutes faut que je continue à danser ». Ils le font vraiment, ils transpirent le truc !

702-ffl-itw-waack-03


702-FFL-itw-tex-PRePA Top 5 nouveautés
- Free Nationals feat Syd « Shibuya »
- Webster Lewis & Ultra Nate « You Deserve to be Free » (Young Pulse Disco Blend)
- Yuksek feat Isaac Delusion « Into the Light »
- Run the Jewels feat Greg Nice & Dj Premier « Oon la la »
- Francoise Hardy « J’écoute de la Musique Saoule » (Woody Braun remix)

Top 5 oldies
- Luther Ingram « If Loving you is Wrong, I Don’t Want to be Right »
- Retta Young « Really Really »
- Dexter wansel « The Sweetest Pain »
- Joe sample « In all my Wildest Dream »
- Zapp « Computer Love »

Ta 1ère approche du Djing
Au collège dans les années 70 pendant les boums, avec 2 mange-disques et une pile de 45tours

Un verre de
Saint Amour

Ta page Insta favorite
@soultrainfans

Le plus beau lieu où tu aies mixé
Le Fillmore au château de la Messardiére

Ton lieu de rêve pour faire un live
Sur un bateau dans une crique au coucher du soleil

Ton tablist favori
Roc Raida (RIP)

Si tu n’étais pas Dj tu serais
Danseur

Spécialiste ou généraliste
De bon goût

Ta découverte technique pendant le COVID
House party et les live stream de dj set

Le disquaire le plus improbable que tu aies rencontré
Dans un marché à Abidjan en Côte d’Ivoire

Ton souvenir musical le plus marquant à l’étranger
L’anniversaire de la Zulu Nation à New York en 1990

Ta philosophie de vie
Free your mind and your ass will follow



702-sw-playlist-01-2020-prepaAVRIL Top 5 nouveautés
- Thundercat feat. Steve Lacy, Steve Arrington & Childish Gambino « Black Qualls »
- Dabeull feat. Holybrune « You & I »
- Webster Lewis Vs Ultra Nate « You Deserve To Be Free » (Young Pulse Rebootleg)
- YBN Cordae & Anderson Paak « RPN »
- Buju feat. Burna Boy « Lenu » remix

Top 5 oldies
- The Rebirth « Evil Vibrations »
- Gil Scott-Heron « The Bottle » Live
- Angela Bofill « People Make the World Go Round »
- T-Connection « Do What You Wanna Do »
- Bob Marley &The Wailers « Three Little Birds »

Ta 1 ère approche du Djing
Une grande soirée au bord d’une piscine, chez un copain Dj qui m’a laissé jouer ses disques. Il m’a fallu attendre longtemps après pour acquérir le matériel, puis les disques et recommencer

Un verre de
d’eau putain, on en boit jamais assez en club

Ta page Insta favorite
@mariana_berengue, notre queen du waacking, t’es à peu près sûr de passer une bonne journée.

Le plus beau lieu où tu aies mixé
Une plage en Corse jusqu’au lever du soleil

Ton lieu de rêve pour faire un live Je pourrais parler de n’importe qu’elle salle mais en réalité la scène que je préfère c’est la rue, se retrouver face à un public éclectique au maximum qui en plus découvre totalement le délire, et librement. La fête de la musique ou ce qu’on fait au 59 Rivoli rassemble bien ça

Ton tablist favori
Jazzy Jeff

Un truc ridicule mais rigolo
Ma gestuelle derrière les platines quand un gros disque arrive

Si tu n’étais pas DJ tu serais
Plus dans la production ou le management sans doute

Spécialiste ou généraliste
Both! J’ai choisi d’être spécialiste tout en étant assez ouvert pour emmener le public non initié vers un univers singulier



702-FFL-itw-asko-PRePA Top 5 oldies
- James Brown « Payback »
- Curtis Mayfield « Superfly »
- Funkadelic « One Nation Under the Groove »
- Sly and the Family Stone « Minnie Riperton »

Ta 1ère approche du Djing
1987 Chez Dj Dee Nasty

Un verre de
Ti punch

Ta page Insta favorite
@djkocoashimokita

Le plus beau lieu où tu aies mixé
Hotel Crillon avec Mr David Rodigan

Ton lieu de rêve pour faire un live
La tour Effel

Ta femme Dj favorite
DJ Cocoa Chanelle

Un truc ridicule mais rigolo Se tromper de platine en voulant retirer le disque pendant un live, et retomber dans le beat en posant la cellule

Si tu n’étais pas Dj tu serais
Comédien
Ta découverte technique pendant le COVID
IRIG

Ton souvenir musical le plus marquant à l’étranger
Concert de Gravediggaz et Ice Cube au Brixton Academy (1994)

Ta philosophie de vie
Fresh and cool

La prod dont tu es le plus fier
Collaboration avec Dj Clyde et NTM sur « Tout n’est pas si facile »

Un rêve musical
Réaliser un Smash hit avec mes potes


702-FFL-itw-Pulse-PRePA Top 5 nouveautés
- Webster Lewis & Ultra Nate « You Deserve To Be Free » (Young Pulse disco blend)
- Qwestlife feat. Amp Fiddler « Step On It »
- China Moses « Breaking Point » (Mochi Men remix)
- BSTC « Venus & Mars » (Jamie 3:26 Edit)
- Adeline « Middle »

Top 5 oldies
- Leroy Burgess « Stranger »
- A Tribe Called Quest « Bonita Applebum »
- Chaka Khan « Our Love Is In Danger »
- Lood Ft. Donell Rush « Shout-N-Out »
- Dan Hartman « Relight My Fire »

Ta 1ère approche du Djing
En 1999-2000. A l’époque je faisais du breakdance et j’écoutais pas mal de mixtapes. Un jour, chez le frère d’un pote, j’ai testé mon premier scratch et suis tombé amoureux du son et du toucher instantanément. J’allais chez lui dès que possible pour réessayer, tout en économisant pour m’acheter un set de platines et un mixeur d’occasion. J’ai récupéré les vinyles que je trouvais autours de moi, surtout des skeuds de famille funk et disco, et tout mon temps libre passait dans le mix. Puis j’ai focus sur le rap US, et j’ai commencé à mixer dans les clubs parisiens dès mes 17ans.

Un verre de
Gingembre, citron, miel

Ta page Insta favorite
@fubiz

Djing ou beatmaking
Les deux, avec un penchant pour le premier, sachant que c’est avec le djing que tu peux tester l’efficacité de tes beats et productions

Le plus beau lieu où tu aies mixé D’un point de vue esthétique, je dirai le beach stage Glitterbox pendant le festival Defected Croatia l’été dernier. Bord de mer, coucher de soleil, gros son, plutôt magique ! D’un point de vue public et vibe, en plus de nos soirées Funk Phenomena, ce serait pour moi le Liverpool Disco Festival

Ton tablist favori
Red Greg

Si tu n’étais pas Dj tu serais
Il y a tellement de choses intéressantes. Spontanément je dirai dans le management, le marketing, ou la vidéo

Ta découverte technique pendant le COVID
Les livestreams, et plein de nouveaux skills de mix sur Pro Tools

Le disquaire le plus improbable que tu aies rencontré
Rien d’improbable, mais une grosse claque quand je suis allé à Amoeba music à Los Angeles. Devant l’immensité de la collection, j’avais dit à ma compagne de revenir quelques heures plus tard. A son retour, j’avais sélectionné pas loin de 200 disques, mais j’ai du me faire une raison et réduire à 20, ça n’allait évidemment pas rentrer dans la valise. J’ai appris que leurs boutiques allaient bientôt fermer définitivement, c’est triste.

Ton souvenir musical le plus marquant à l’étranger
Liverpool Disco Festival, printemps 2019, dans la Lobby room. Je n’ai jamais vécu une concentration aussi forte de positive vibes, de sourires, de danse, de cris, et même de larmes de joie, entre le DJ et le public. Poser mon premier disque après Terry Jones était un honneur, et les 3 heures qui ont suivi sont inoubliables

Ta philosophie de vie
Je n’ai pas vraiment de philosophie de vie, mais je dirai « fais ce que tu aimes, aimes ce que tu fais ».

La prod dont tu es le plus fiére
Le tout nouveau Breaking Point (Young Pulse deep dub), en collaboration avec la chanteuse jazz China Moses. Superbe projet avec la fille de Dee Dee Bridgewater, qui vient juste de sortir en vinyle édition limitée sur notre label Mochi Records, fondé avec mon binôme ATN du New Morning



702-FFL-itw-willy-PRePA Top 5 nouveautés
- Yuksek « Nosso Ritmo »
- Bon Voyage Organisation « La Course »
- Funky Bijou « Come on & Get Down »
- Lazy Flow « Global Warning »
- Setenta « Boys and Girls » Mochi Men remix

Top 5 oldies
- Inner Life « Ain’t no Mountain high Enough »

Ta 1ère approche du Djing
le partage

Ta page Insta favorite
@Natalee007

Le plus beau lieu où tu aies mixé
Trans Paris Rêve

Ton lieu de rêve pour faire un live
N’importe où dans la rue, en centre ville, du moment que c’est improvisé et que personne ne s’y attend

Ta femme Dj favorite
Bob Sinclar, c’est le plus femelle behind the deck

Ton tablist favori
Dj Scratch

Si tu n’étais pas Dj tu serais
Un mec qui gagnerait à être connu

Ton hardware favori
ASR 10

Ta découverte technique pendant le COVID
La vidéo

Le disquaire le plus improbable que tu aies rencontré
Momo aux Puces un monstre de culture sur la Dance Music dans un stand

Ton souvenir musical le plus marquant à l’étranger
Anniversaire de Love Bug Starsky en 2006 à NY

Ta philosophie de vie
Que les choses se fassent


702-FFL-itw-woody-PRePA Top 5 nouveautés
- China Mosos « Disconnected » (Mochi Men remix) 2020
- Françoise Hardy « J’écoute de la Musique Saoûle » (Woody Braun Remix) 2019
- Malka Family « Minnou » (JayWood remix) 2019
- Cheri « Give It to Me » Edit (Original Mix) Kapote edit 2019
- Irakere « Baila Mi Ritmo » (Funky French League Edit) 2020

Top 5 oldies
- Change « Hard Times » 1982
- One Way « Dont Fight The Feeling » 1982
- Parliament « The Big Bang Theory » 1979
- Zapp « Doo Wah Ditty » 1982
- The Gap Band « Party Lights » 1979

Ta première approche du Djing
À 6 ans, prendre les vinyls de mes parents les mettre a fond sur la chaine, oreille collée à l’enceinte, et rencontrer mon premier public: la police

Un verre de
Bière blonde

Ta page Insta favorite
@iamdulo

Le plus beau lieu où tu aies mixé
La chapelle de l’Hermitage Gantois, à Lille

Ton lieu de rêve pour faire un live Iquitos, en Amazonie Péruvienne

Ta femme DJ favorite
Dj Louloutte

Un truc ridicule mais rigolo
« La variété française »

Si tu n’étais pas Dj tu serais
Astrologue

Ta découverte technique pendant le COVID
« Créer piste échantillonneur » dans Cubase

Le disquaire le plus improbable que tu aies rencontré
« Cosmos », un magasin de chaussure à Bogota (Colombia)

Ton souvenir musical le plus marquant à l’étranger
Cuba, il y a 25 ans

Ta philosophie de vie
La vérité est cosmique

La prod dont tu es le plus fier
Le remix « J’écoute de la Musique Saoûle » (Françoise Hardy)

Un rêve musical
Devenir riche