Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesLivres

EXILE ON MAIN STREET / ROBERT GREENFIELD

EXILE ON MAIN STREET / ROBERT GREENFIELD

éditeurLe Mot et le Reste

EXILE ON MAIN STREET / ROBERT GREENFIELD

En 1971, l’état critique des finances de certains membres des Rolling Stones oblige le groupe à quitter l’Angleterre pour se rendre sur la côte d’Azur afin d’éviter des poursuites judiciaires. Les voici projetés dans la villa Nellcote, louée par Keith Richards et censée les tenir à l’écart des projecteurs pour leur permettre de travailler sereinement au prochain album. William S. Burroughs, Terry Southern, Gram Parsons, Marshall Chess vont également y séjourner. Pendant près de huit mois, la consommation massive de drogues va donner lieu à de nombreuses confrontations avec la police locale ou les dealers corses qui iront jusqu’à pénétrer dans la villa pour leur subtiliser toutes leur guitares (dont une Gibson Flying Arrow d’Albert King !!!) avant de les obliger à quitter le territoire français pour se réfugier à Los Angeles. L’auteur Robert Greenfield, proche du groupe, réussit à retranscrire avec une grande « lucidité » la gestation de ce qui est considéré par certains comme l’un des albums les plus aboutis du groupe.