Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

ETIENNE JAUMET / LA VISITE

ETIENNE JAUMET / LA VISITE

labelVersatile

ETIENNE JAUMET / LA VISITE

album

Il est aujourd’hui l’un des artistes phares de la scène indé électronique française, puisant ses racines dans la synth pop, la new wave ou le jazz 70′s bien planant. Etienne Jaumet , moitié de Zombie Zombie, vient de livrer « La Visite » son second album (après « Night Music en 2009) chez Versatile. L’homme est compositeur et multi – instrumentiste, les huit titres de cet Lp sont une sorte d’introspection de ses machines, une leçon d’anatomie comme sur le titre éponyme « La Visite » ou Jaumet a la voix douce (rappelant celle de Bertrand Burgalat) et évoque de façon décalée un sérieux soucis de santé détecté trop tard. C’est du moins l’impression que cela me donne. Le clip vaut son pesant d’or ! « Metallik Cages » qui ouvre l’album est une très réussie expérience psyché voire transcendantale de plus 7 minutes. Ce titre est d’ailleurs dispo sur un maxi incluant des remixes du boss Gilb’r et du duo Acid Arab. Etienne Jaumet joue aussi sur les ambiances ultra minimalistes et sombres comme « The Dirty Part Of The Dust » que l’on peut assimiler a du krautrock. Synthés et claviers sont a la fête sur « Module Mou ». La face B, semble plus enjouée, avec « Anatomy Of A Synthesizer » ou l’on assiste a une effusion de bleeps, de fréquences distordues posées sur un beat 4×4. « Stuck In The Shadow Of Your Love » ravive nos souvenirs de house 90′s aux claviers vintage. « Moderne Jungle » avec son saxo alto autour duquel lévitent des bidouilles électro acoustiques qui plairont aux amateurs de déviances sonores. Etienne Jaumet est bien maître de ses machines. Le titre final « Midnight Man », doux et progressif, le prouve également. Le disque français de cette fin d’année.

Par Dj Barney