Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

Embee / The Mellow Turning Moment

Embee / The Mellow Turning Moment

labelBad Taste

Embee / The Mellow Turning Moment

albumEmbee / The Mellow Turning Moment

La conception de son deuxième album solo a poussé le beatmaker Embee à une retraite momentanée de son groupe Looptroop Rockers, sans pour autant l’écarter de son travail de producteur. Pas moins de dix artistes aux profils variés ont été invités. Plus ou moins bien réussie, la mise en valeur de chaque guest par l’infatigable challenger suédois prouve surtout qu’il n’a rien perdu de son éclectisme. La pop est avant tout très présente. Pas étonnant lorsque l’on sait que la Suède regorge de groupes de ce style. Maia Hirasa chante sur « Upside Down », titre aux accents indie rock, J.P Georges, le crooner s’incruste sur « Yumi Yaya ». Toujours dans cette veine pop mais en plus r’n’b cette fois-ci, Nina Ramsby et Danniel Lemma posent leur voix sur des arrangements un peu surfaits et qui agacent vite. En revanche, les morceaux « Four Years of Silence » et « Still Dreaming », avec les featurings respectifs de Nicolas Sarcevic et Erik Undhén, sont plus authentiques. Le reste de l’album, d’avantage tourné vers la soul est décevant car poussif à la longue. Dommage pour Embee qui, sans parler de la contribution de Looptroop à l’émergence et à la popularisation du hip-hop en Suède, s’était illustré dans son pays natal par deux récompenses de meilleur producteur hip-hop et deux titres de meilleur Dj en 2004 et 2006.