Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

EDEN AHBEZ / EDEN’S ISLAND

EDEN AHBEZ / EDEN’S ISLAND

labelMoi j'connais Record

EDEN AHBEZ / EDEN’S ISLAND

album

Que dire sur le fascinant et insaisissable personnage d’Eden Ahbez? Pour certains, il vivait dans les années quarante à Los Angeles à la belle étoile sous la première lettre L des célèbres pancartes Hollywood. Pour d’autres, il se baladait pieds-nus affublé d’une robe blanche dans les rues de la Cité des Anges en déclamant des poèmes et s’accompagnant à la flûte. Ce qui est certain, c’est que son apparence physique ne laissait pas indifférent. Porter les cheveux longs, une longue barbe et prôner les préceptes du végétarisme, de la méditation et de la nudité dans les années quarante à Los Angeles à la veille de l’entrée en guerre des États-Unis était considéré comme plus que marginal. Anticipant de quelques années les beatniks et le mouvement hippie, Eden Ahbez est surtout connu pour avoir composé en 1948 le mélancolique “Nature Boy”, popularisé par Nat King Cole puis ensuite par de nombreux artistes jusqu’à nos jours.
Le One-hit wonder devra attendre 1960 pour enfin sortir son véritable premier et unique album de sa carrière, « Eden’s Island » sur le label spécialisé dans les chanteurs latinos, Del-Fi. Aujourd’hui très recherché par les crate-diggers, le Lp vient d’être réédité par le label suisse Moi j’Connais Records uniquement en vinyle et en version digitale. Grâce à cet album, et à l’instar des papes – propres sur eux – Martin Denny et Les Baxter, Eden Ahbez va devenir le gourou barbu et illuminé de l’exotica et « Eden’s Island » une des pierres angulaires de ce sous-genre exotique de l’easy-listening. Dans son unique Lp, Ahbez nous invite à voyager dans son monde paradisiaque. Les mélodies désenchantées et mélancoliques rappelant son premier hit de 1948, « Nature Boy », accompagnées de récitations dans le style spoken word des poètes de la Beat Generation côtoient des compositions aux rythmes primitifs et tropicaux voire orientalisantes, rehaussées de choeurs féminins suaves qui nous promettent un monde meilleur et de bruits de la nature tantôt rassurants, tantôt inquiétants (ressac de la mer, coassements de grenouilles, porte qui grince). Entre jazz éthéré, calypso, musique hawaïenne et field recording avant l’heure, « Eden’s Island » est l’aboutissement de la vision du monde tel que Ahbez la comprend : vivre près de la nature et s’imprégner pleinement de ce qu’elle nous offre. A noter que le label suisse a rajouté un titre en plus par rapport au Lp original, « Surf Rider », issu des sessions d’enregistrement de l’album.
(Erwan P.)