Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

DAVID WALTERS / SOLEIL KRÉYOL

DAVID WALTERS / SOLEIL KRÉYOL

labelHeavenly Sweetness / L’Autre Distribution

DAVID WALTERS / SOLEIL KRÉYOL

album

Voyageur infatigable, David Walters s’est distingué l’an dernier à la tête du collectif « Nola Is Calling », via une splendide relecture des répertoires de la Nouvelle-Orléans. Inscrit dans la foulée, « Soleil Kréyol » conforte les travaux du musicien d’origine martiniquaise. Signé chez Heavenly Sweetness, ce troisième album célèbre les cultures caribéennes, tout en gommant certaines sonorités récurrentes et notamment ces envahissants claviers 80’s. La démarche est saisissante à l’écoute de « Manyé » et son groove roide. Avec « Bwè Dlo », dont le duo avec Seun Kuti lance un pont entre les archipels créoles et l’Afrique. Ou grâce au traditionnel haïtien « Mesy Bon Dyé », popularisé en son temps par Harry Belafonte. Produites par Bruno « Patchworks » Hovart, les articulations de Cristal Baschet, de percussions traditionnelles et de toms numérisés font ici écho aux mégapoles métisses. C’est d’ailleurs à New York que David Walters a posé ses flight cases. Un climat urbain qui trouve son point d’orgue avec « Lady » et ses accents dub révolutionnaires. Ou avec le morceau-titre et sa mélodie enrichie par le violoncelle de Vincent Ségal. Les adeptes du disque vinyle ne sont pas en reste. Ils découvriront un remix inédit de « Mama » par Déni « Atangana » Shain et Mister Francky. Recommandé.

Vincent Caffiaux / Photo par Antonin Grenier

445-davidwalters