Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

CHUCHO VALDES / JAZZ BATA 2

CHUCHO VALDES / JAZZ BATA 2

labelMack Avenue Records

CHUCHO VALDES / JAZZ BATA 2

album

Fondateur des mythiques Irakere au début des années 70, Chucho Valdés n’a de cesse d’affirmer son phrasé virtuose. Après « Border-Free », trait d’union entre les communautés amérindiennes et caribéennes, le pianiste cubain sort aujourd’hui « Jazz Bata 2 ». Suite de « Jazz Bata », la pierre philosophale latin jazz éditée en 1973 chez Areito, ce nouveau disque élargit le champ de la batá, cette percussion emblématique de la culture yoruba, dont l’empreinte africaine marque encore les cérémonies liées à la santeria dans les arrière-cours de La Havane. Alternative aux ennuyeux travaux de fusion, cet album fait mouche à l’écoute de « Obatalá », longue plage inaugurale et profession de foi du projet. Ou grâce à l’élégant « Luces » et sa ligne rythmique ciselée. Calés en mode up-tempo, « El Güije » et « Chucho’s Mood » renvoient naturellement aux premiers travaux du maestro. Épaulé par le percussionniste Dreiser Durruthy Bombalé, Chucho Valdés séduit ici sans peine. Mais ce sont les deux titres illuminés par le violon de Regina Carter qui se distinguent. Porté par une mélodie imparable, « Ochún » évoque les divinités créoles. Alors que « 100 años de Bebo » rend hommage à Bebo Valdés, musicien de génie et propre père du compositeur. Impressionnant.

Par Vincent Caffiaux / Photo par Carol Friedman

445-Chucho-Valdes