Starwax magazine

starwax magazine

archivesjanvier-2013

Interview BACHIR

Interview BACHIR

Posté le

« I used to sell mix-tapes, but now I’m an emcee (« World Utimate », 1995). The Nonce fait partie des collect ifs californiens « Laid back » qui not animé l’underground des années 90 aux côtés de The Pharcyde ou Fresstyle Fellowship. Personne ne s’était encore penché de manière réfléchie sur la discographie du duo composé de Nouka Basetype et de Yusef Afloat, disparu prématurément à l’âge de 28 ans. C’est chose faite grâce à une rétrospective proposée par l’activiste Dj Bachir. L’occasion de revenir sur son engagement en tant que journaliste au sein du site hiphopcore et de parler de ses projets à venir…


Peux-tu revenir sur les motivations qui t’ont amené à sortir une mixtape pour célébrer la discographie du groupe The Nonce?
Les motivations ont été multiples. Pour commencer, je voulais faire un mix gratuit pour le site hiphopcore. J’ai donc taffé un mix sans thème avec autant du NWA, que du Booba ou Haiku D’Etat. En réécoutant mes mixes je trouvais que ça manquait de cohésion et qu’il valait mieux que je travaille autour d’un thème d’autant que mes précédentes mixtapes, qui commencent à dater, étaient toutes thématiques. Hiphopcore a eu des groupes fétiches, et je pense que The Nonce en ont fait parti, j’ai donc proposé cette idée (que je travaillais déjà en sous marin) à l’équipe qui m’a dit de foncer. Un dimanche soir déprimant de novembre je capte mon ami Vîrus dans un mac do, et je lui parle de mon projet de mix à télécharger. Je le sens super chaud et il me dit « viens, on en sort une édition limitée en cd ». Une semaine après j’avais déjà enregistré 75% du mix chez Dj Quiet qui est pour moi l’une des personnes centrales de ce projet, tout comme Tcho qui a assuré l’artwork. Je profite d’ailleurs de ces quelques lignes pour les en remercier grandement.
Après on me pose souvent la question pourquoi The Nonce? Je me dis déjà que c’est assez étonnant de voir qu’il n’y a jamais eu de rétrospective qui leur a été consacrée. Qu’en tant que Dj je me dis que mon taf c’est aussi de proposer des sélections originales qui vont permettre aux auditeurs de découvrir des sorties plus confidentielles. L’histoire du groupe, leurs sonorités en font aussi un duo à part dans la scène rap californienne. Enfin la sortie tombait au moment des 10 ans de la mort de Yusef. Il s’agissait donc pour moi de rendre hommage à son travail et de refaire parler de lui comme l’a si bien fait le site fatcap.org

Activiste depuis de nombreuses années, tu collabores activement à plusieurs sites internet qui relatent des évolutions du Hip Hop. L’aventure du site HipHop Core semble être terminée. Quelles sont les raisons qui ont poussé la rédaction à prendre cette décision?
En ce qui concerne hiphopcore, tu as pu constater une baisse de régime toute la dernière année, les chroniques se faisaient plus rares, les interviews aussi, et la démotivation s’est faite plus présente. Je pense que les parcours de vie de chacun des membres de l’équipe peut expliquer cela et ajoutes-y une scène rap qu’on a défendu qui n’était plus aussi riche qu’auparavant. Je pense que Cobalt dans son épilogue a fait très bien la synthèse de tout ce qui a pu conduire à la fermeture du site (qui reste consultable). J’ai intégré l’équipe d’hiphopcore en 2003 et ce site reste pour moi une référence lorsqu’il s’agit de jeter un oeil sur la décennie passée, voilà pourquoi j’invite tous vos lecteurs à relire les chroniques, les interviews, les portraits toujours en ligne.

Quels sont tes projets à venir, en solo ou avec ton ami Slurg?
Les projets pour le moment sont axés autour de mon ami Vîrus qui prépare une trilogie dont le premier volet sera en téléchargement gratuit le 1er Novembre. Avec Slurg on continue de proposer des mixes thématiques pour l’abcdrduson dont le prochain est prévu pour le mois de novembre. On travaille aussi sur un volume 2 de « The Only Mixtape ». Le but sera le même que sur la première : mettre en avant un groupe ou un artiste qui n’a jamais eu de mix le concernant et qui reste à nos yeux sous estimé. On espère que ça sortira au printemps 2011, inchallah. A coté de ça, on continue notre émission de radio sur HDR à Rouen tous les samedis soir. Enfin pour les lecteurs rouennais je suis également aux platines du Chester tous les premiers jeudis du mois.

Mixtape dispo ici.