Starwax magazine

starwax magazine

archivesaoût-2018

ARETHA FRANKLIN / SAY A LITTLE PRAYER FOR HER…

ARETHA FRANKLIN / SAY A LITTLE PRAYER FOR HER…

Posté le

La disparition d’Aretha Franklin jeudi 16 août 2018 à 76 ans, des suites d’un cancer du pancréas, sonne tristement pour les amateurs de musique soul. Née en 1942 à Memphis, cette fille de pasteur grandit à Detroit et se distingue rapidement au sein l’ensemble gospel familial. Repérée en 1960 par John Hammond, elle quitte le circuit religieux et signe un contrat chez Columbia, mais les productions teintées de jazz sont inégales.


C’est Jerry Wexler, pilier du catalogue Atlantic, qui propulse Aretha Franklin en tête des charts en 1967 avec le fondamental « I Never Loved A Man The Way I Love You », d’où est extrait un de ses plus grands tubes : « Respect ». Elle adapte habilement Otis Redding, au point d’éclipser l’auteur et son thème viril, et d’offrir aux militants pour les droits civiques un hymne imparable. Suivent l’album « Lady Soul » et une imposante série de succès comme « (You Make Me Feel Like) A Natural Woman », « Chain Of Fools », « Say A Little Prayer », puis le sublime « Spanish Harlem » de Jerry Leiber ou « Until You Come Back To Me (That’s What I’m Gonna Do) », au début des années 70. À l’instar de Ray Charles, la chanteuse cristallise alors différents courants musicaux comme le gospel ou la soul, mais également la country ou la pop, et offre un répertoire finalement unique.

702-aretha-rip-cover
Après avoir connu un creux à la fin des 70’s, Aretha Franklin effectue en 1980 un retour en force grâce au film « The Blues Brothers » de John Landis, où elle interprète « Think », aux côtés de Dan Aykroyd et de John Belushi. Si les nouveaux albums n’ont pas l’éclat de ses perles sixties, l’interprète est désormais reconnue par ses pairs. Eurythmics l’invite en 1985 pour le puissant (et féministe) « Sisters Are Doin’It For Themselves ». Keith Richards des Rolling Stones l’accompagne pour une reprise de « Jumpin’ Jack Flash ». Et Lauryn Hill compose, en 1998, le morceau-titre de l’album « A Rose Is Still A Rose ». Son interprétation d’ « America (My Country ’Tis Of Thee) », lors de la cérémonie d’investiture de Barack Obama à Washington, en janvier 2009, reste une séquence particulièrement émouvante. Au fil de sa carrière, Aretha Franklin a remporté 18 Grammy Awards, vendu 75 millions de disques et sa musique fut samplée par de nombreux producteurs.

Par Vincent Caffiaux / Photo (D.R) Atlantic