Starwax magazine

starwax magazine

chroniquesCD

ARANDEL / INBACH

ARANDEL / INBACH

labelInFiné Éditions

ARANDEL / INBACH

album

Si Beethoven est mort sourd, Bach a vécu les cinq dernières années de sa vie aveugle, incapable de travailler. Le 28 juillet 1750, il retrouve miraculeusement la vue avant de mourir quelques heures plus tard. Pendant presque un siècle, sa musique tombe en désuétude et ce n’est qu’en 1829 que Mendelssohn parvient à l’extirper des oubliettes de l’histoire, en rejouant la “Passion selon saint Matthieu”. Depuis, Bach n’a cessé d’être une source d’inspiration pour les amoureux du baroque, mais aussi pour un nombre vertigineux de jazzmen (Jacques Loussier), de compositeurs de musique électronique (Wendy Carlos), voire de chanteurs de variété (les auditeurs du site Bide et Musique en savent quelque chose). Biberonné à la house d’un Lil’Louis et fervent adepte de Terry Riley, Arandel a longuement mûri ce projet de relecture d’œuvres de Bach pour son troisième album. Jamais écrasé sous le poids du maître, il réussit là où tant d’autres se sont cassés les dents, en se livrant à un véritable travail de réinterprétation, au croisement de la pop 60’s (“Bluette”), d’une techno millimétrée (“Passacaglia”, “Aux Vaisseaux”) et de l’electronica (“Homage To J.S. Bach”). Merci InFiné ! Certifié fat par Star Wax.
Pour rappel en 2010 j’ai interviewé Arandel, cliquez ici.

Par Leiss

445-arandel