Starwax magazine

starwax magazine

LION SAYS + OPIUM DREAM ESTATE + LÉA JACTA EST

LION SAYS + OPIUM DREAM ESTATE + LÉA JACTA EST

Vendredi 6 mars / 20:00 - 23:00 @ La Dame de Canton

LION SAYS

Après la sincérité de « New Folk », premier opus bien accueilli par la critique, Lion Says alias Lionel Giardina sort son « Other Side Effects » en octobre 2019.

Toujours dans une veine authentique mais plus rock, le nouvel album est aussi augmenté par la richesse des cordes ou du lap steel, une esthétique très 70s, ainsi qu’un gros travail de couleurs et de strates avec les voix.

La production musicale mais aussi les textes, leur résonance littéraire et la variété des thèmes abordés (déterminisme urbain, amours finissantes ou crise environnementale) sont régulièrement salués par la critique (Rock & Folk, La Voix du Nord, Le Progrès…).

OPIUM DREAM ESTATE
Opium Dream Estate, groupe de Paris, composé de Sébastyén D. (chant, guitare, banjo), Guillaume Jannin (basse, choeurs), Flora Gousset (claviers, choeurs) et Vincent Fauvet (batterie, percussions). Distillant à travers leur musique, teintée de blues, americana, gothic folk et rock psychédélique, un univers à la fois mélancolique, lumineux et personnel…

Le groupe s’est déjà produit dans divers salles parisiennes prestigieuses comme le Bus Palladium, le Supersonic, la Dame de Canton, la Bellevilloise ainsi qu’en province et à l’étranger (Suisse, Angleterre, Belgique…).

Après avoir sorti un quatrième album, Some Kinds of Ghosts (sur More Than Folk Records), Opium Dream Estate sort consécutivement un nouvel EP (Dark Shines) et un single avant de travailler sur le 5e album, Pilgrimage.

LEA JACTA EST
Entre infusions déchirantes et incantations extatiques, les expérimentations lo-fi qui composent Stranger, le premier de Léa Jacta Est, dévoilent un chant surprenant de puissance et d’authenticité.

Mises en valeur par une ligne de guitare folk impétueuse rehaussée d’un peu de reverb, les chansons de Léa Jacta Est, hantées par le gothique américain, nous entraînent sur des rives crépusculaires. Nimbés d’un climat de menace étrange où la mort et le secret planent, ces récits allégoriques d’amours désabusées déploient avec grâce et langueur leur noirceur toute romanesque doublée d’une sensualité grisante.

Tarifs : Vente en ligne : 8€ / Vente sur place : 10€

Billetteries :
Billetterie


Chargement de la carte ....