Starwax magazine

starwax magazine

Hammam Fever

Hammam Fever

Vendredi 8 février - Samedi 9 février / 19:30 - 2:00 @ La Marbrerie

Le Barouf et Dim Sum Paris vous embarquent sur leur tapis volant pour un voyage musical sous influences. Direction les bains turcs dans un mélange de vapeurs hypnotiques et de disco-house orientale.

Le programme dans le désordre :

Cuisine généreuse à partir de 20h.
DJ sets épicés de 19h30 à 2h.
Canons à fumée pour l’ambiance.

LINE-UP

LAURENT DE LA HOUSE
Dim Sum Paris
Barouf
Korama
Joe Lewandowski

Une fois n’est pas coutume, le Barouf repart sur les traces berbères de ses ancêtres, qu’il avait perdu de vue depuis le légendaire Couscous Boules. Après une marche épuisante sur les dunes du Sahara, bravant la chaleur extreme d’un désert qu’ils pensaient pourtant connaitre comme leur poche, les membres du jeune collectif parisien arrivent bientôt au but. C’etait un défi fou que s’était lancé les acolytes quelques mois auparavant, de rallier la capitale francaise et le petit village de XXX, d’où leur était parvenu un signal SOS qu’ils ont pu intercepter grace a leur poste de radio Philips TSF chiné 3 ans plus tôt au marché au puce de Saint-Ouen. Le message etait clair : « retrouvez-nous au Hammam de XXX un jour feuilles en lune montante du mois février ». Les membres du Barouf, peu familier des subtilites du calendrier lunaire, ont alors contacté leurs amis du collectif Dim Sum Paris, experts en la matière de par leurs origines asiatiques. Le Barouf avait vu juste : Dim Sum Paris leur a répondu : « c’est le 8 février à Montreuil qu’il vous faut arriver », avant de rajouter « on peut vous accompagner? » C’est comme ça que les deux bandes autrefois rivales ont pris la route main dans la main, bien décidés à faire de ce voyage une experience inoubliable. Ils avaient pris dans leur valise le strict nécessaire: deux platines Technics, quelques feuilles à rouler, le Maxi 3CD Raï Oriental ainsi qu’une petite serviette par personne, indispensables au bain de vapeur humide qui les attendait une fois arrivés sur place.

ARTISTES & COLLECTIFS

Barouf
Plus qu’un collectif, le Barouf est une famille, unie par l’amour de la musique qui parle au coeur. Les pépites. Les grosses claques. Les sons qui sentent l’ailleurs. Les perles rares mais aussi les bons vieux tubes. Les playlists chaud cacao. Les vinyles qui crépitent comme le tison dans la cheminée.

Dim Sum Paris
Chacune des sorties de ce valeureux collectif parisien se transforme paisiblement en grand carnaval chinois.
Les fidèles profitent de ces célébrations pour recharger leur karma, se dire la bonne aventure et danser contre des pandas sur des vagues sonores qui sentent bon la disco, la house et le canard laqué.

Joe Lewandowski
Pendant des années, Joe Lewandowski a nourri une relation incestueuse avec la techno via son groupe The Iron Years. Un séjour à New York en 2015 l’a finalement ramené vers son premier amour : la house et le disco. De cette union sont nés deux bâtards illégitimes, les soirées Bkp qu’il aida à cofonder et un EP, « Premiers Frissons», sur le label italien Hopera Records.

Joe habite désormais à Paris où il à la recherche du grand amour . Il se produit régulièrement à Garage et aux soirées La Claque et Madman Regent.

Son précédent EP sorti sur le label parisien Deep and Roll oscillait entre house et techno. Il lui a permis de s’affirmer comme une des valeurs montante de la scène parisienne. Il a ainsi été l’invité du Nova Mix Club en mai dernier.

Refusant de s’enfermer dans un style, son prochain opus sortira en octobre prochain sur Amsem records, mélangeant afro, jazz et house music.

Korama
Après deux coups d’éclat sur les compilations Midnight Riot et des mixtapes d’anthologie pour Plateau Boogie, Seoul Community Radio ou encore Minelectro, Korama signe son premier opus sous les couleurs du Barouf, son propre label, en 2018. En forme de déclaration d’amour ou de souvenir mélancolique, son dernier EP est habité par l’esprit des lieux et des personnes qu’il a pu fréquenter durant quatre années de va-et-vient entre Toulouse, Montréal, Paris, Lille, Séoul et Suzhou, sa dernière ville d’adoption. Une house trempée de saudade où joie et tristesse s’expriment d’un seul et même accord, et qui nous laisse, comme disait Hemingway, « triste et heureux à la fois, comme après avoir fait l’amour ».

≡ BILLETTERIE
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀
5€ après 22h
Gratuit avant

Tarifs : Gratuit avant 22h : 0€ / 5€ après 22h : 5€


Chargement de la carte ....