Starwax magazine

starwax magazine

FESTIVAL AU FIL DES VOIX 2019 : CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO + BABA & DJANA SISSOKO

FESTIVAL AU FIL DES VOIX 2019 : CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO + BABA & DJANA SISSOKO

Jeudi 14 février / 20:00 - 23:00 @ Studio de l'Ermitage

CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO (rencontre musique persane & musique mandingue) – Album « Traversées »
BABA & DJANA SISSOKO (world) – Album « Fasiya »

CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO

Depuis 5 ans, les musiciens du trio Constantinople et Ablaye Cissoko sillonnent les scènes du monde entier avec leurs Jardins Migrateurs. De cette première collaboration est né un nouveau projet, fruit d’un dialogue et d’une communion exemplaires entre les quatre artistes. Traversées réunit ainsi de nouvelles œuvres du joueur de kora sénégalais et du joueur de sêtar persan Kiya Tabassian, en même temps qu’il revisite des pièces du répertoire baroque espagnol, péruvien et mexicain. Un voyage musical de l’Orient jusqu’au Nouveau Monde, en passant par l’Afrique.

« On navigue des paysages mandingues aux cours persanes en toute quiétude, en compagnie de belles âmes qui transcendent leurs cultures musicales respectives et font éclore de douces mélodies d’une humble virtuosité. » FIP

Ablaye Cissoko : kora et chant
Kiya Tabassian : setar et chant
Pierre-Yves Martel : viole de gambe
Patrick Graham : percussions
—————

BABA & DJANA SISSOKO

Éternel baroudeur, Baba Sissoko a entamé́ son épopée musicale au début des années 90 à Bamako. Portant sur ses épaules l’héritage d’une dynastie de griots légendaire, il a su briser de nombreuses frontières pour devenir, en 2018, le premier Malien à obtenir le Obaland Award du meilleur musicien de jazz africain. Cependant sa plus grande satisfaction a été́ de voir Djana, sa talentueuse fille aînée, suivre son chemin et se joindre à lui pour transmettre un message de bienveillance universelle. Intitulé Fasiya, le nouvel album de Baba Sissoko le voit poursuivre ses explorations interculturelles : quand le respect des racines sert d’inspiration pour façonner l’avenir.

« Ce cocktail presque mystique est un écrin détonant à la voix envoûtante et mélancolique de Djana qui chante en bambara, l’anglais et en français la fierté de l’héritage culturel africain. »
FIP

Baba Sissoko : chant, percussions, ngoni
Djana Sissoko : chant
Max Weissefeld : Batterie, percussions
Matteo Pezzolet : Basse
Giovanni Agosti : piano,
Claudio Giusti : Saxophone tenor
Antonio Padovano : Trompette

Tarifs : PRÉVENTE (hors frais de loc) : 18€ / SUR PLACE : 20€

Billetteries :
Réservations


Chargement de la carte ....