Starwax magazine

starwax magazine

EMMANUEL DONZELLA & ANDRÉA MONTEIRO + DIDIER SUSTRAC

EMMANUEL DONZELLA & ANDRÉA MONTEIRO + DIDIER SUSTRAC

Mardi 25 février / 20:00 - 23:00 @ La Dame de Canton

Tao longe e tao perto / Si loin si proche

Andréa & Donzella c’est avant tout une histoire hors du commun.

Une aventure humaine et artistique entre New York, Paris et Rio, une création riche de tout ce que peut offrir la musique aujourd’hui, et une histoire d’amour qui parle en chacun de nous.

Tout commence lorsque Andréa Monteiro et Emmanuel Donzella se rencontrent sur myspace au printemps 2006.Elle vit à New York et lui à Paris, tous deux sont musiciens et sans se connaître, ils apprécient réciproquement l’univers et le travail de chacun.

Emmanuel Donzella, préparant la sortie de son deuxième album, invite Andréa à chanter en duo sur une de ces chansons… Duo qui se fera uniquement par internet, par envois de fichiers audio et jamais il ne se rencontreront pour enregistrer.La relation prend forme et évolue vers un amour…impossible.

Andréa parle de cet amour dans des poèmes qu’elle n’écrit pour personne, mais ose en envoyer un à Emmanuel, qui aussitôt le met en musique. Et de cet échange naît « Tao longe e tao perto », une première chanson qui parle de la distance qui séparent deux amants. Enthousiasmée par cet échange, Andréa envois d’autres poèmes à Emmanuel, et d’autres chansons naissent. Durant un an, cette relation bascule dans l’univers fantasmagorique d’un amour irréel, « sans destination », mais tellement pure et absolue.

En été 2007, Emmanuel et Andréa décident de se rencontrer afin de concrétiser ce projet. Cela se passe à Paris, et en dix jours, ils maquettent dix chansons.

Né en 1959 à Grasse , Didier Sustrac s’empare de la guitare familiale dés sa huitième année. Dix ans plus tard, nourri des récits de sa grand-mère poétesse et peintre, il part explorer le Venezuela une paire d’années…

Puis le Brésil, et le choc de la bossa nova « j’ai toujours l’impression d’en avoir été orphelin », il en sera le fils prodigue. Il s’immerge dans la mouvance de Joao Gilberto, Caetano Veloso et cisèle son écriture, pour laquelle le français s’impose.

Son premier album, Zanzibar, lui vaut un joli succès en France et au Japon, occasions rêvées de repartir sur la route et d’invoquer les rencontres : des poèmes pour Madagascar, un duo avec Chico Buarque, ou Claude Nougaro, écrire pour les autres aussi pour les enfants…pour lui, cinq albums, autant de regards sur le monde. Et l’envie profonde de chanter pour nous.

Tarifs : Vente en ligne : 10€ / Vente sur place : 12€

Billetteries :
Billetterie


Chargement de la carte ....