Starwax magazine

starwax magazine

BANIA + SOUAD ASLA

BANIA + SOUAD ASLA

Samedi 23 mars / 20:30 - 23:30 @ Studio de l'Ermitage

BANIA propose un voyage vibrant et contemporain au cœur des traditions afro-berbères du Sahara.

Fondée en 2005, la formation réunissant aujourd’hui six musiciens algériens et français, basés à Paris, est portée par Hafid Bidari, auteur, compositeur et musicien.
A l’origine de la musique de BANIA, on trouve le répertoire ancestral du Diwane, rythmiques et chants de transe amenés par les esclaves venus d’Afrique de l’Ouest en Algérie. Ainsi, le « diwane » fait également écho au patrimoine musical gnawa au Maroc, Stamballi en Tunisie et Bayfalls au Sénégal.
BANIA explore avec subtilité les frontières entre le sacré et le profane, et s’émancipe de toutes les barrières qu’opposerait la dimension hermétique du genre musical à une composition libre !
Sur scène, l’énergie des musiciens culmine, communicative et fédératrice, ils nous invitent à la « transe-en-danse » des frontières musicales, révélant et sublimant le pouvoir résolument envoutant des rythmes traditionnels…

En partenariat avec REZ’ARTS Prod
—————–
SOUAD ASLA

Sa voix nous emmène aux portes du désert, mais sa musique, riche en métissages, nous laisse entrevoir le futur…
Artiste expression de la nouvelle génération du Sud Algérien et héritière de la tradition gnawa, belle, généreuse, sensible et communicative, Souad Asla déborde de talent et d’humanité. Sa voix nous emmène aux portes du désert d’où elle a suivit Hasna el Becharia, mais sa musique, riche en métissages, nous laisse entrevoir le futur. Souad Asla est née à Bechar, dans le Sahara algérien, au cœur de la région de la Saoura. Limitée au nord par les monts du haut Atlas marocain et bordée au sud par les dunes rouges et dorées du grand erg occidental, Bechar est à la croisée de courants musicaux riches et métissés. Ici, la musique bédouine et les tempos berbères se sont, au fil d’une histoire meurtrie par l’esclavage, imprégnés de la musique africaine venue des gnawas. Descendant des esclaves noirs du vieil empire du Soudan, ils sont restés, malgré l’islamisation, les fils et les filles de Bambara. Leur musique est une médecine contre les tourments de l’âme: par la transe, elle exorcise; par les chants, elle libère. La musique Gnawa est un combat, la revendication d’une identité forte, jamais oubliée. La musique et les paroles de Souad Asla le sont aussi.
En parallèle de son projet perso, Souad Asla porte depuis 4 ans le magnifique projet « Lemma – Femme » de la Souara », véritable hommage à la richesse des rythmes et de la culture de sa région natale.

Tarifs : TARIF RÉDUIT (hors frais de loc) : 11€ / PLEIN TARIF (hors frais de loc) : 13€

Billetteries :
Réservations


Chargement de la carte ....