Starwax magazine

starwax magazine

ANISSÀ BENSALAH – SOVAJ

ANISSÀ BENSALAH – SOVAJ

Mercredi 23 octobre / 20:30 - 22:00 @ LE BAL BLOMET

« Une voix élégante au service d’une musique profonde et incroyablement singulière » (Télérama)

Après avoir exploré ses racines multiples dans «MATRIZ», Anissa parle d’amour dans ce second album «SOVAJ». L’amour au sens le plus primitif du terme, l’amour qui fait l’humanité, qui lui inspire le titre «SOVAJ». Elle évoque l’amour de la terre-Haïti qui l’a vue naitre et grandir dans «Mon Ile»- et l’amour transi des exilés pour la terre qu’ils ne reverront plus dans «Biladi» et «Qultu Lakum». Elle parle de l’amour passionnel – celui qu’on fantasme dans «Nejma», celui qui s’est fané dans «Une fois» et celui qui nous détruit dans «Sovaj». Elle parle aussi de l’amour charnel qui fait d’une femme une amante dans «Baba Yaga», et d’une amante une mère dans «Malou» et «Uma»

Anissá Bensalah

Avoir des origines multiples peut en conduire certains à les rejeter toutes. Anissá a choisi le versant opposé. Née en Haïti d’un père algérien et d’une mère brésilienne, elle a vécu unt emps au Liban, un autre au Sénégal, pour enfin poser ses valises en France. Un trajet qui s’avère etre une aubaine pour une destinée artistique façonnée par toutes ces pérégrinations. Elle se produit sur scène depuis l’âge de 15 ans: Salle Gaveau, New Morning, festival Solidays, Institut du Monde Arabe ….

Née en Haïti, elle part à 5 ans, avec ses parents vivre au Sénégal où elle s’imprègne de la culture dakaroise. À ses 11 ans, elle s’installe à Beyrouth où elle découvre les dégâts de la guerre. Période particulièrement marquante… Ce n’est qu’à ses 14 ans qu’elle arrive à Paris. Parallèlement à un cursus de musicologie àl ‘Université Paris VIII (Master 1), elle suit dix ans de formation en École Nationale de Musique auprès d’Odile Pietti, Florence Katz et Mercedes Proteau (classique) et obtient son Prix de chant lyrique à l’unanimité du jury. Elle prendra ensuite des cours de jazz et de musiques brésiliennes auprès de Laurent Coq, Mônica Passos, Diana Goulart et Amélia Rabello. Elle a travaillé et collaboré avec des noms de la musique brésilienne : João Donato qui lui a confié une composition inédite « Enquanto a gente namora », Nelson Faria, Rodrigo Zaidan, Josias Pedrosa et Lucio Vieira avec qui elle a enregistré un EP 5 titres, mais aussi PedroMiranda et Teresa Cristina, stars influentes du samba traditionnel carioca

Tarifs : Tarif réduit (Etudiants, Sans emploi) : 15€ / Plein Tarif : 20€

Billetteries :
Réservations


Chargement de la carte ....