Starwax magazine

starwax magazine

MONTRES TIMEX /
PRINTEMPS-ETE 2014

Posté le


La marque américaine qui règle nos horloges internes depuis 1854 se renouvèle avec cette collection aux multiples visages.

Côté femme, on se joue des matières avec la gamme Timex Heritage qui propose le bracelet sous toutes ses matières : du cuir finition métalisé aux coloris très naturels, du nylon bien flashy, de l’acier pour un look plus sobre et même du cuir avec finition façon mosaïque. Difficile de faire son choix parmi toutes ces montres colorées et aux finitions très soignées. Les Weekender déclinent le concept du bracelet nylon interchangeable. Toujours appréciable pour celle qui ne savent choisir ou qui en veulent toujours plus ! 702-Timexprintemps-ete2014femme
Chez l’homme, on retrouve du camouflage dans la gamme Timex Urban. Très sobres et élégantes, les montres Timex homme sont toujours moins colorées que leurs équivalents féminins mais même constat, de belles finitions à un prix maximum de 59 euros pour les Urban ! A noter qu’une gamme boussole est proposée aux âmes égarées dans la jungle urbaine avec bracelets cuir, acier ou nylon pour un budget allant de 159 à 189 euros.
702-TimexPrintemps-ete2014homme Je crois que toutes et tous avez une chance de vous y retrouver pour un rapport qualité-prix des plus corrects. Longue vie à Timex ! Plus d’infos ici.

AEROSKULL HD /
JARRE TECHNOLOGIES

Posté le


Jarre technologies c’est la marque audio high-tech de Jean-Michel Jarre, nul besoin de presentation, si? Nous avons eu le plaisir de tester son dock iPhone, le bien nommé Aeroskull HD, beau bébé de 4,5 kg. La tendance tête de mort a encore frappé, avec élégance. Ce crâne aux onze coloris acidulés est un objet destiné aux amatrices et amateurs de design clinquant et high tech surtout, mais aussi de son de qualité.
Derrière ses lunettes de soleil sont dissimulés deux haut-parleurs de 15 watts et à l’arrière du crâne est logé un caisson de basse de 40 watts! Autant vous dire que pour lui, avoir la tête dans les enceintes, c’est pas qu’une expression. Pour pousser dans la technique, il est équipé d’une prise jack (utile pour les has been qui n’auraient pas l’iPhone 5) et d’une fonction Bluetooth! La puissance sonore est bonne mais pas particulièrement efficace par rapport à la taille du système. Choisi en noir mat pour l’occasion, nous avons apprécié les details qui rendent le concept plutôt looké : l’os officiant comme télécommande, ses narines béantes idéales pour le transport et les réglages volume sur les deux plus grandes incisives! En somme, une belle alliance de la technique, de la performance et de l’esthétique. Détail non négligeable, le prix : il faut compter 399 euros TTC pour votre nouvel ami. (Anne-Claire Gatel)

V-A /
STRANGE BREAKS & MR THING III

Posté le


Mr Thing… Un nom que tout Dj se doit de connaître et de respecter… Il co-fondait The Scratchs Perverts en 1996 (champion du monde par équipe aux DMC 1999), avant de poursuivre sa carrière en solo. Depuis 2008, il a initié une série de compilation de rare grooves intitulée « Strange Breaks » dont il nous présente ici le 3e et dernier opus, sur BBE Records. Pour l’avoir vu aux platines au Tohu-Bohu de Montpellier il y a une dizaine d’années, il figure parmi les meilleurs représentants de ce qu’être un Dj signifie. Sa maîtrise des techniques de mix est légendaire, mais ce sont bien ses playlists qui en font un Dj unique. Et il le prouve une fois de plus. Amis diggers, il vous coutera une petite fortune pour retrouver les titres présents sur cette compilation. Inutile d’essayer de les lui racheter, son credo est que vous pouvez le rencontrer et sampler ce que vous voulez, enfin si vous vous appelez Eric Lau, Kidkanevil, ou Tall Black Guy. Dans tous les cas, rien ne sort de la maison. «Nothing leaves the house» La preuve en images ci-dessous.



Alors que nous réserve cette compilation ? Du break, du sample, du groove, de la bonne grosse boucle de dingue, de la soul music au jazz, de la funk, et même latin funk, au steel drum du Canada (si si!). A l’écoute, vous reconnaîtrez probablement des samples déjà utilisés et dont Mr Thing nous présente ici les versions d’origine. Ou vous aurez, comme nous, des fourmis dans la MPC tellement d’autres boucles vous donneront immédiatement envie de chop, cut, assign et note repeat. A tout le moins en sortirez-vous enthousiastes à la perspective du prochain passage de Mr Thing près de chez vous, à ne manquer sous aucun prétexte, histoire d’assister en direct à la démonstration vivante de son talent de turntablist. En attendant, on vous recommande vivement ce Dj set, qui pour un prix dérisoire, vous laissera pénétrer l’univers mystérieux du crate-digging. (Myst)